Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
29 novembre 2010 1 29 /11 /novembre /2010 16:42

Par Patrick Thévenin

INSOLITE. Les autorités singapouriennes ont réprouvé l'illustration choisie pour orner les «speedos» des joueurs nationaux de water-polo. L'entraîneur a dû s'excuser platement...

Qu'y a-t-il de scandaleux à voir les membres d'une équipe sportive nationale s'afficher avec les emblèmes et couleurs du pays qu'ils défendent ? A priori rien. Mais dans le cadre des Jeux Asiatiques, qui viennent de se terminer samedi dernier à Canton en Chine, l'équipe de water-polo représentant Singapour a créé la polémique. En effet, nos nageurs ont défilé, et participé, en arborant fièrement un maillot de bain d'un rouge du plus bel effet juste rehaussé de cinq étoiles et d'un croissant de lune blancs, symboles du drapeau national...
http://www.tetu.com/files/inline_images/singapour-2.jpg
La banane pour la compétition
Pas besoin d'être obsédé sexuel, ou d'avoir les idées mal placées, pour réaliser que le demi-croissant, sis à l'endroit stratégique du maillot de bain, pointe fièrement vers le haut, et atteste que les sportifs avaient plus que jamais la banane pour cette compétition!

Ce sont les autorités locales qui ont déclenché la sirène d'alarme en premier. Le ministère de l'Information, de la Communication et des Arts a publié un communiqué réprobateur: «Malheureusement, l'équipe ne nous a pas demandé notre avis avant d'utiliser la lune et les étoiles lors de la conception du maillot. Nous leur aurions indiqué que le dessin était inapproprié, car nous voulons que les éléments du drapeau soient traités avec dignité».

http://www.tetu.com/files/inline_images/singapour2.jpg

Ce à quoi Samuel Wong, entraîneur de l'équipe de water-polo, et aussi concepteur du fameux maillot, a répondu par de plates excuses : «Nous n'avions pas la moindre intention de faire quoi que soit de drôle et d'insulter Singapour» a-t-il martelé devant les journalistes du monde entier, trop ravis de ce scoop qui met une pointe de glamour et de piquant dans des Jeux un peu trop rodés pour être excitants.

Cote de sympathie
En dépit des protestations des autorités singapouriennes, impossible de revenir en arrière. Les règles des Jeux interdisent en effet le changement de maillot de bain en cours de compétition.

Espérons que Singapour revienne sur sa condamnation, en réalisant la cote de sympathie mondiale engendrée par cette publicité inespérée. Au contraire, pourquoi ne pas commercialiser ce maillot de bain qui risque de faire fureur sur les plages d'Ibiza cet été? Mais en différentes tailles si possible...
src tetu.com

Repost 0
Published by gaymarocmusul - dans sport
commenter cet article
28 novembre 2010 7 28 /11 /novembre /2010 20:44

Par Myrtille Rambion

Depuis qu'ils ont été invités par un club hétéro à disputer un match contre l'homophobie le 13 novembre à Nanterre, les Gaillards parisiens, le club gay-friendly de la capitale, sont sous les feux des projecteurs. Et si une nouvelle fois le rugby montrait la voie?
http://www.tetu.com/files/inline_images/rugby-1310-4.jpg
Les Gaillards (en bleu et rouge) et les Gringalets (en vert et jaune).

En cette fin de matinée, à quelques encablures de l'INSEP, la fabrique à champions du Bois de Vincennes, placages, mêlées et courses ballon en main se succèdent. Sur ce terrain du Polygone, les Gaillards parisiens, le club de rugby gay-friendly de la capitale, ne ménagent pas leur peine à l'entraînement. Car ce week-end comme toute l'année, ils disputent un match important. il compte très officiellement pour le championnat encadré par l'Association France Folklo Rugby, créée en 1996, qui prône la «tolérance», le «fair-play» et bannit «la championnite». De belles paroles traduites par des actes en l'occurrence, puisque le 13 novembre dernier, les Gaillards ont disputé face aux Gringalets de Nanterre, l'équipe loisirs de l'Entente Sportive de la préfecture des Hauts-de-Seine, un match contre l'homophobie.
http://www.tetu.com/files/inline_images/rugby-1310-3.jpg
«Cette idée est venue de Nicolas, l'entraîneur des Gringalets, suite à l'affaire du Créteil Bébel qui nous avait fait pas mal parler, explique Jérôme, l'un des Gaillards. L'ambiance pendant le match était super, il y avait des supporters des deux équipes, les familles, les enfants, les femmes et les copains des joueurs. Les gens étaient là, ça discutait, on a même pris le goûter ensemble après car les Gaillards, c'est un club familial, mais... un peu différent (sourire)! Le rugby, c'est super bon enfant. Dans la discussion, tu peux toujours avoir quelqu'un qui te dit: ah ouais, t'es pédé, c'est vrai?» Lutter contre l'homophobie ordinaire en passant par l'épreuve du terrain, c'est le credo défendu par le club fondé en 2004 «à la base par des gays qui en troisième mi-temps voulaient pouvoir amener leur copain et pas "madame"!», détaille Jérôme.

Des soutiens venus de New York et Detroit
Le coming-out de Gareth Thomas, puis l'émission de radio «Je t'aime pareil», ont contribué, assurent les Gaillards, à préparer le terrain pour un tel match, notamment dans les médias généralistes qui, du quotidien régional à la presse institutionnelle en passant par le journal de référence du rugby, ont relayé l'événement. «On est peut-être en train de créer quelque chose, se réjouit-on du côté des Gaillards. Nous sommes par exemple en train de travailler avec le Paris Foot Gay afin de développer la Charte contre l'homophobie dans le sport au sein de notre fédé folklo.»
http://www.tetu.com/files/inline_images/rugby-1310-1.jpg
Ce match contre l'homophobie a également été salué par la Fédération sportive gaie et lesbienne (FSGL) ainsi que par un certain nombre de clubs affiliés. Mais d'autres soutiens plus inattendus ont également afflué sur le site internet des Gaillards: «On a reçu des félicitations des mecs de New York et de Detroit qui font partie de l'IGRAB, la fédération internationale de rugby gay!», s'enthousiasme Jérôme. Et le mouvement se propage, assure-t-il. «Il y a l'envie de faire des choses de ce genre chez Entre2Basket par exemple, ou encore chez les Dérailleurs et les FrontRunners». Et l'on se prend déjà à rêver d'un avenir proche dans lequel l'homophobie dans le sport ne serait plus qu'un très mauvais souvenir.

Photos: Les Gaillards parisiens

src tetu.com

Repost 0
Published by gaymarocmusul - dans sport
commenter cet article
24 novembre 2010 3 24 /11 /novembre /2010 16:10

Par Paul Parant

Michel Teychenné a obtenu gain de cause dans le procès qui l'opposait à trois jeunes militants du PS. Ils ont été condamnés à de la prison avec sursis.
http://www.tetu.com/files/inline_images/teychenne-2411.jpg
Capture d'écran du blog de Michel Teychenné à la suite de son agression.

 
«Mes agresseurs n'auraient jamais dû avoir la carte du PS. Ils ont tous les trois un lourd passé judiciaire. Ceux qui les ont fait venir à la section de Pamiers au mois de mars ont une responsabilité morale dans cette affaire.» Même s'il se dit «satisfait» de la décision de justice qui vient d'être rendue, l'élu socialiste ouvertement gay de l'Ariège, Michel Teychenné, prouve sur son blog que l'agression à son encontre est intervenue dans un débat de haute tension politique locale.

Rappel des faits. En mai dernier, Michel Teychenné publie sur son blog une photo choc, le visage tuméfié, et raconte avoir été battu par trois «soi disant camarades» socialistes, à l'issue d'une réunion dans la section du parti à Pamiers. Les blessures ont entraîné une ITT de trois jours. Un procès mouvementé vient d'avoir lieu, et le verdict est sans ambiguïté: les trois agresseurs ont été condamnés à trois mois de prison avec sursis, à un an de mise à l'épreuve, à payer des frais de justice ainsi qu'à lui verser 2.400 euros en provision dans l'attente d'une expertise médicale.

Climat «malsain»
L'élu ouvertement gay, qui dénonçait auparavant une «mise à l'écart» du parti «motivée par l'homophobie» et a été exclu des listes pour les élections régionales , dénonce le «climat très pénible, très malsain» qui règne dans la section du PS depuis les six mois qu'ont duré cette procédure, «ces messieurs (les condamnés, NDLR) tiennent le haut du pavé».

Aujourd'hui, l'élu se dit «satisfait du verdict, et de l'interdiction faite à mes agresseurs de me rencontrer. S'ils font appel, ils prennent le risque de voir leur peine aggravée.» Il reproche aux responsables de la fédération PS de ne pas avoir écarté les militants inculpés durant le temps de la procédure. Cependant, dans un reportage vidéo d'AriegeNews.com, l'un d'eux explique que, la justice ayant parlé, le Bureau national du parti socialiste serait saisi pour prendre des sanctions envers eux.


src tetu.com

Repost 0
Published by gaymarocmusul - dans la vie gay
commenter cet article
24 novembre 2010 3 24 /11 /novembre /2010 16:05

Par Alexis Buisson

Graeme Taylor, un lycéen gay du Michigan, a créé la sensation en livrant un plaidoyer puissant en soutien à un professeur suspendu pour avoir exclu un élève auteur de propos homophobes. Regardez.
http://www.tetu.com/files/inline_images/graeme-grand.jpg
Chaque combat révèle sa star improbable. En octobre 2009, Philip Spooner, 86 ans, vétéran de la Seconde guerre mondiale et républicain, livrait un plaidoyer émouvant pour la légalisation du mariage homo devant le comité judiciaire de l'Etat du Maine (lire notre article). En mars 2010, Constance McMillen, 18 ans, faisait les gros titres en osant trainer son lycée en justice pour faire valoir son droit à être accompagnée de sa copine au bal de fin d'année (lire notre article). Et début novembre, «Edie» Windsor, 81 ans, déposait une plainte devant un tribunal fédéral dans l'espoir de faire reconnaitre son mariage homosexuel (lire notre article). Et puis, la semaine dernière, le monde a découvert Graeme Taylor.

Professeur suspendu
Cela s'est passé devant le conseil d'administration d'un lycée de Howell, une commune du Michigan. Ce lycéen gay de 14 ans a pris la défense d'un professeur, Jay McDowell, suspendu pour avoir exclu un élève auteur de remarques anti-gays quelques jours plus tôt en plein cours d'économie. Selon le rapport des autorités du district scolaire, l'élève aurait réagi au port d'un tee-shirt mauve par le professeur lui-même (en hommage aux jeunes gays qui se sont donné la mort en septembre à la suite de harcèlements) alors que ce dernier avait demandé quelques minutes plus tôt à une élève de retirer sa ceinture flanquée du drapeau confédéré, symbole du sud esclavagiste.

La clarté de l'argumentaire, prononcé sans notes, et la maturité du jeune Graeme ont impressionné mais n'ont pas été suffisantes pour convaincre le conseil. Celui-ci a finalement jugé que les actes de Jay McDowell violaient le 1er amendement de la Constitution qui garantit la liberté d'expression. La vidéo de Graeme, elle, a été vue plus de 81.000 fois sur YouTube. Le lycéen a même été invité sur le plateau d'Ellen Degeneres où il a reçu une bourse de 10.000 dollars pour financer ses études. Une star est née.


Regardez la vidéo (la traduction est au-dessous):


Traduction:
«Mon père est enseignant (dans un autre établissement, ndlr). Il me dit ce qui se passe dans le coin. Cela semble être une belle communauté.

Je suis gay moi-même, jeune et cela peut entrainer des problèmes. Quand on entend par exemple le discours de Martin Luther King qui voulait que ses petit- enfants soient jugés non pas selon la couleur de leur peau mais selon leur caractère, j'espère que nous aussi nous pourrons un jour être jugés d'après notre caractère et non pas à cause de ceux que nous aimons.

Howell est le QG du Ku Klux Klan. Est-ce que cela donne une bonne image de la ville? Vous avez peut-être envie de vous débarrasser de cette étiquette. Que pensez-vous d'avoir d'autres unes de journaux maintenant comme "Howell rejette les gays", "Howell ne les protège pas"?.

Ce professeur, que je soutiens entièrement, s'est finalement insurgé et a dit quelque chose. Je me suis trouvé dans des salles de classe où les élèves disaient les pires choses, des choses qui m'ont conduit à faire une tentative de suicide quand j'avais seulement neuf ans. Ce sont des choses qui font très mal. Un holocauste silencieux, dans lequel on estime que six millions de gays se suicident chaque année, est en train de se produire. Est-ce vraiment l'environnement que nous voulons dans nos écoles ? Voulons-nous vraiment avoir cela dans nos dossiers ?

La meilleure chose que vous (conseil d'administration, ndlr) puissiez faire aujourd'hui est de lever la suspension du versement de salaire pour (le jour des faits, ndlr) et revenir sur les mesures disciplinaires. Il (le professeur) a fait quelque chose d'extraordinaire. Il a fait quelque chose qui a inspiré beaucoup de monde. Et quand un professeur fait quelque chose comme ça, je le regarde différemment. Je soutiens Jay McDowell et j'espère que vous ferez pareil.»

Et regardez l'émission d'Ellen DeGeneres qui accueille Graeme Taylor sur son plateau (en anglais):


src tetu.com

Repost 0
Published by gaymarocmusul - dans actualité
commenter cet article
23 novembre 2010 2 23 /11 /novembre /2010 20:44

Par Habibou Bangré
http://www.tetu.com/files/inline_images/prefecture-police-2311.jpg
Cet homo algérien a été libéré du centre de rétention de Vincennes mais reste sous la menace d'une expulsion.

Rafik est en semi-liberté. Cet homosexuel algérien, en couple avec un Français, a été libéré du centre de rétention administrative de Vincennes après les 32 jours maximum de détention prévus par la loi (lire notre article). Mais l'homme a été placé en garde à vue le 17 novembre par les autorités préfectorales, qui lui reprochaient d'avoir empêché par deux fois son expulsion, annonce l'Association pour la reconnaissance des droits des personnes homosexuelles et transsexuelles à l'immigration et au séjour (Ardhis).

Faire appel
Jugé en comparution immédiate le lendemain, il a été relaxé pour la première obstruction et sera jugé le 30 juin 2011 pour la seconde. En attendant, Rafik est retourné vivre à Paris avec son compagnon Amine (prénom d'emprunt). Sa priorité: faire appel du rejet de sa demande d'asile d'urgence auprès de la Cour nationale du droit d'asile. Autre objectif, «solliciter auprès du préfet de police l'abrogation de sa mesure d'éloignement pour demander une carte de résident algérien au titre de "l'ancienneté, de la stabilité et de l'intensité" de ses liens avec Amine», indique l'Ardhis, qui soutient le couple.

Saluant la pression des militants associatifs, des simples citoyens et des élus «locaux, nationaux et européens», l'association souligne qu'il «faut maintenant se mobiliser plus largement pour que la loi change et que de tels acharnements ne soient plus possibles».


src tetu.com

Repost 0
Published by gaymarocmusul - dans la vie gay
commenter cet article
23 novembre 2010 2 23 /11 /novembre /2010 20:39

Par Habibou Bangré

INTERVIEW. De passage en France, la militante kenyane Judith Ngunjiri raconte son engagement pour les femmes homos de son pays et les difficultés qu'elles rencontrent.

http://www.tetu.com/files/inline_images/blogs/kenya-rect.jpgJudith NgungiriElle a le visage juvénile, le verbe doux, le sourire enfantin. Mais ne vous fiez pas aux apparences. Judith Ngunjiri (qui n'a pas souhaité apparaître de face sur notre photo, pour des raisons de sécurité) est une amazone des droits des femmes lesbiennes, bisexuelles, transsexuelles et des personnes intersexuées (LBTI). A 24 printemps, cette Kenyane étudiante en droit compte déjà quatre ans de croisade. Ses armes? La Coalition gay et lesbienne du Kenya (GALCK) et la Minority Women in Action. De passage à Paris, après une escale à la Lesbian Week de Bruxelles (lire notre article), Judith Ngunjiri explique à TÊTUE son engagement.

TÊTUE: Quelles sont les missions de la Minority Women in Action, que vous avez cofondée?
Judith Ngunjiri: Nous essayons d'obtenir des changements législatifs et politiques. Pour cela, nous collaborons avec d'autres groupes et certaines institutions du gouvernement qui travaillent à changer certaines lois ou à en présenter de nouvelles, comme ce projet de loi sur l'égalité sur lequel nous discutons. Nous nous concentrons aussi sur la sensibilisation aux droits humains des LBTI et sur leur bien-être: nous organisons des fêtes, des camps et des ateliers sur des sujets comme la santé mentale, sexuelle et reproductive.

De quels maux souffrent les LBTI?
On essaie d'éradiquer la stigmatisation, la discrimination et les stéréotypes. Parce qu'il y en a beaucoup: les gens disent que les lesbiennes veulent devenir des hommes, qu'on devient lesbienne parce qu'on n'a pas rencontré le bon homme, parce qu'on a été violée... Mais nous n'avons pas eu de cas de viol rapporté. En revanche, des filles ont été menacées de viol parce qu'elles étaient homos et ont parfois dû déménager parce qu'elles ne se sentaient plus en sécurité.

Constatez-vous un changement de la perception des lesbiennes?
C'est indéniable. Il y a cinq ans, les gens disaient que les LBTI n'existaient pas au Kenya. Mais depuis quelques temps nous sommes très visibles dans les médias et les gens ne peuvent plus nier notre existence. Aussi, si des leaders religieux dénoncent haut et fort les gays et les lesbiennes, d'autres -pas les plus influents, malheureusement- comprennent l'identité homo. Même s'ils ne sont pas d'accord, entre autres, avec le mariage entre personnes de même sexe. Ce sont des alliés auxquels on ne s'attendait pas!
Sur le web

    * Minority Women in Action

Repost 0
Published by gaymarocmusul - dans la vie gay
commenter cet article
23 novembre 2010 2 23 /11 /novembre /2010 20:36

Par Julie Lezzie

Les gays et les lesbiennes, meilleurs amis ou meilleurs ennemis? TÊTUE a mené l'enquête pour savoir ce qu'en pensent les deux partis. Honneur aux dames pour le premier volet de notre enquête en deux parties.

http://www.tetu.com/files/inline_images/tetue/lesbgay.jpgIls s'aiment... un peu, beaucoup
«C'est l'entente parfaite», assure Fabienne: «pas de jeu de séduction, on évite les malentendus!» «Mon meilleur pote est pédé!» confie Corine, 42 ans. «On se présente nos petits amis respectifs, on chahute, on délire, on drague et on fait notre shopping ensemble.» Laurence pense qu' «il existe de façon spontanée une certaine connivence entre lesbiennes et gays. La seule fois où j'ai vu un bug, ça venait des styles, queer/butch. Probablement une question d'affinités.»

...passionnément, à la folie
Stéphanie est une vraie "fille à pédé". «Je les adore! Avec eux, on s'amuse, on sort, on profite! Côté sexe, ils se lâchent avec les backrooms, les saunas, alors que nous, on se prend la tête avec la jalousie. Les pédés d'un côté et les lesbiennes de l'autre, je trouve ça nul: je suis pour s'entraider se mélanger: ensemble, on est plus fort! » Anne-Marie et Mat sont sortis ensemble avant de se déclarer homos et devenir meilleurs amis: « J'ai été sa dernière nana et lui mon dernier mec ! Ce qui nous avait attirés, c'est mon côté masculin et son air féminin! Je me forçais à sortir avec des garçons, mais avec Mat, on s'est vraiment aimés...»

...pas du tout?
«Je n'aime pas les grandes folles, déclare Anna, 22 ans. « Elles donnent des homos l'image de mecs efféminés pas très futés.» Catherine se demande si dans le milieu on ne reproduit pas l'éternel refrain des femmes contre les hommes, tandis que Muriel va plus loin:  La relation entre gays et lesbiennes a toujours été placée sous le signe de la différence. Du coup, on se retrouve rivaux face à l'acceptation dans la société.», conclut-elle. Voilà qui donne à réfléchir.

Photo Klemens Oezelt / Fotolia
src tetu.com

Repost 0
Published by gaymarocmusul - dans actualité
commenter cet article
21 novembre 2010 7 21 /11 /novembre /2010 20:58

Par Pascal Parvis

Il n'y a pas que la gastronomie française qui vient d'être classée au patrimoine mondial immatériel de l'humanité par l'Unesco! Les lutteurs de Kirkpinar ont aussi eu droit à cet honneur. L'occasion de se pencher sur cette tradition très sexy dans une sélection de vidéos.
http://www.tetu.com/files/inline_images/kirkpinar-long.jpg
 
Oui, c'est extrêmement viril. Oui, c'est incroyablement homo-érotique, si on le regarde comme ça. Et oui, c'est aussi très macho. Mais c'est surtout une tradition pluricentenaire et considérée comme un sport noble en Turquie. Et si les coqs (au vin) gaulois se sont rengorgés du classement au patrimoine culturel immatériel de l'humanité de la gastronomie française par l'Unesco, le festival de lutte à l'huile de Kırkpınar y a eu droit aussi.
http://www.tetu.com/files/inline_images/Kirkpinar2010DESTE-ORTA-BOY-Final-Burak-Eryilmaz-49-g.jpg
 
Car ce tournoi de lutte a lieu chaque année depuis l'an de grâce… 1346. Il se déroule fin juin à Edine, une ville à l'extrême ouest de la Turquie, près de la frontière grecque. Des milliers de personnes de tous âges et de toutes régions se déplacent chaque année pour voir s'affronter les pehlivans (lutteurs) en quête de la ceinture d'or de Kırkpınar et du titre de pehlivan en chef.
http://www.tetu.com/files/inline_images/Kirkpinar2010SerdarDoruk-24-g.jpg
 
Les tournois ont lieu traditionnellement dans un large champ de «bataille». Un huileur enduit les lutteurs d'huile d'olive fraîche, avant les exercices d'échauffement et le salut. Les lutteurs portent le kıspet, pantalon épais taillé dans un cuir de vache ou de buffle d'eau.
http://www.tetu.com/files/inline_images/Kirkpinar2010BaspehlivanMehmetYesilyesil-g.jpg
 
La lutte à l'huile de Kırkpınar est ouverte aux hommes de toutes cultures, régions et classes d'âge sans discrimination religieuse, linguistique ou raciale. En ce sens, Les pehlivans sont considérés comme des personnages exemplaires de la société ayant des qualités telles que la générosité, l’honnêteté, le sens du respect et l'attachement aux us et coutumes. Tous les pehlivans sont formés selon la tradition maître-apprenti.

 http://www.tetu.com/files/inline_images/Kirkpinar2010Burak-Eryilmaz01-33-g.jpg
Le festival de lutte à l'huile de Kırkpınar est fortement enraciné dans la communauté des praticiens comme un symbole d'identité et de continuité mettant en valeur les vertus de générosité et d'honnêteté et resserrant les liens entre ses membres à travers la tradition et la coutume, contribuant ainsi à la cohésion et l’harmonie sociales.

Mais en même temps, on ne sait pas pourquoi on se fatigue à vous raconter tout ça… puisque pendant tout ce temps vous n'avez sans doute regardé que les photos!
http://www.tetu.com/files/inline_images/Kirkpinar2010-Burak-Eryilmaz-g.jpg
 
Avec une telle imagerie, vous imaginerez sans peine que cette tradition n'a pas manqué de taper dans l'œil de la communauté gay. Les sites de photos en hommage à cette tradition, plus ou moins ouvertement versés sur l'homo-érotisme, pullulent sur le net. Et des voyagistes LGBT ont déjà lancé des croisières ou des voyages pour se rendre à l'événement, mais ils rencontrent l'opposition des organisateurs, dans ce pays encore très homophobe. Cette année encore, un groupe de bears turcs, Ayilar, a voulu monter un tour de Turquie faisant étape au festival de Kırkpınar. «Immoral et dégoûtant», a lâché le président de la Fédération des sports traditionnels turcs, qui a tout fait pour empêcher leur venue. Aujourd'hui, Ayilar ne promeut plus la visite du festival.

 http://www.tetu.com/files/inline_images/Kirkpinar2010Burak-Eryilmaz-g.jpg
Et si c'est encore trop sensible de se rendre sur place pour se rincer l'œil, on peut toujours contempler les photos… et les quelques vidéos sélectionnées par TÊTU ci-dessous.

Un documentaire avec des extraits de combats:


 
Des photos:



 

Encore plus de photos:


 
Des images de combat:


La bande-annonce d'un documentaire sur le lutteur Saban Yilmaz:


 
La présentation officielle dans une vidéo de l'Unesco, qui insiste sur les activités extra-sportives (on parle de la procession amenant la ceinture d'or, hein):

src tetu.com
Repost 0
Published by gaymarocmusul - dans sport
commenter cet article
18 novembre 2010 4 18 /11 /novembre /2010 16:32

Par Maud Koetschet

La dernière histoire fleur bleue gay provient d’Angleterre, où Jon le romantique a utilisé la Une d’un quotidien londonien pour demander la main de son boyfriend!
http://www.tetu.com/files/inline_images/underground-metro.jpg
Imaginez-vous jeune banquier, 23 ans, sur le chemin du travail. A priori, c'est un jour comme les autres, jusqu’au moment où vous jetez un œil à la première page du quotidien gratuit Metro que tient la personne en face de vous: une jolie couverture à fleurs où l’on peut lire «A mon chéri Ben Daniel Collins, veux-tu m'épouser? Avec tout mon amour, Jon Mark Ireland.» Ben Daniel Collins, c’est vous, et Jon, votre copain depuis près de cinq ans. Alors, heureux?

Il a fallu quelques instants au Ben en question pour reprendre ses esprits, s’emparer du premier Metro libre et relire cette phrase qui changera le reste de sa vie. D’abord «horrifié» de voir son nom dans toutes les mains, Ben a accepté la demande de mariage (en fait de partenariat civil) de Jon hier après-midi, après lui avoir envoyé un texto «Je vais te tuer!».

«Magique»
C’est grâce à un concours organisé par le quotidien Metro – qui n'est pas affilié au gratuit du même nom que nous connaissons en France – que Jon a gagné le droit de faire sa Une aujourd'hui. Il avait déjà parlé mariage avec Ben et pensait que ce serait idéal pour son côté fleur bleue, car «il adore ce genre de choses». Ainsi, lorsque Jon a appris qu'il avait gagné, «C'était magique.» Et surtout, le Londonien voulait que sa demande en mariage fasse un buzz. Pari réussi: en sortant du métro quelques minutes plus tard, Ben avait déjà six appels en absence d'amis qui le félicitaient!

Les amoureux n'ont pas encore décidé de date précise, mais aimeraient bien s’unir en mai, afin de fêter leur cinquième anniversaire de manière toute particulière. Encore une fois, bravo Jon et félicitations à tous les deux!

 

src tetu.com

Repost 0
Published by gaymarocmusul - dans la vie gay
commenter cet article
18 novembre 2010 4 18 /11 /novembre /2010 16:30

Par Pascal Parvis

Un groupe d'Espagnol a fait une vidéo pour inciter les autres pays à faire comme eux: légaliser le mariage des couples homos. Attention au langage!

Amusée par une série de vidéos militantes (et un peu trash) pour le mariage aux Etats-Unis, un site d'actus vidéos espagnol a décidé d'apporter sa contribution. Cela donne une vidéo très movida, avec les «Bons baisers d'Espagne»!

A voir ici avec la traduction ci-dessous:


Vous connaissez quoi de l'Espagne? La paella? Le flamenco? Le jambon?

L'Espagne exporte bien plus que tes stéréotypes, enfoiré.

Google t'a déjà appris des trucs sur nous: Ibiza, les Canaries, Chueca, Barcelone, Almodóvar, Penélope Cruz.
Comme tu peux le voir, tout y est absolument queer.

L'Espagne est un pays où les valeurs chrétiennes et familiales sont très importantes, mais en juillet 2005 le mariage des homos y est devenu légal. Va te faire foutre!

Nos putains de conservateurs aussi ont cru que ce serait la fin du monde, mais on y est: le soleil brille, l'Eglise n'a pas brûlé, et la famille est toujours la même: un bordel sans nom!

Tu dis qu'il faut aimer son prochain, alors pourquoi as-tu peur de deux personnes qui s'aiment, qui décident de vivre ensemble et d'élever une famille?

Tu as peur qu'on fasse mieux que toi? C'est qui la tapette?

Tout le monde a le droit d'aimer, et il y a des lois contre ça? Allez! Tu es qui pour imposer ton point de vue? Dieu? T'es un putain d'égocentrique! Si tu crois que Dieu a créé l'homme, eh ben il est comme ça. Faut t'y faire!

Personne ne te demande de nous aimer, mais de nous respecter. C'est pas un putain d'effort, c'est de la putain d'éducation. Et aussi: tu ne crois pas au pays de la liberté d'expression? Et la sexualité, alors? T'es un putain de nazi! La religion se contredit tout le temps et la science ne trouve pas de raison de nous traiter comme des malades, alors qu'est-ce que tu fous?

Mon meilleur ami est gay. Ma meilleure amie est lesbienne. Alors… arrête tes conneries avec ton armée. Avec les profs de tes enfants. Et avec tes enfants. Arrête ce bordel dans ta communauté!

Nous sommes gays. Faut t'y faire!

 
C'est donc une vidéo en hommage/soutien à la campagne FCKH8, une initiative d'un gay pour vendre des tee-shirts et collecter des fonds pour le mariage aux Etats-Unis. Avec des clips au langage très… fleuri (qui a dit vulgaire?), regardez:

 

 

 

src tetu.com

Repost 0
Published by gaymarocmusul - dans temoignage
commenter cet article

Présentation

  • : gaymarocmusul
  •  gaymarocmusul
  • : je cree ce blog pour venir faire connaitre mes idees , je suis gay et j'ai vecu une longue histoire avec un musulman, je veut ici partager des idees avec les gens du monde , chacun est le bienvenu pour laisser un com , je repondrai tjrs en donnat mon avis perso , meme si parfois je pourrais choquer certaine personne , alors apprenez a dialoguer et a etre a l'ecoute des autres , vous en ressortirez bien plus grand , bonne visite a tous
  • Contact

Archives

Pages

Catégories