Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
19 décembre 2008 5 19 /12 /décembre /2008 14:09
Repost 0
Published by gaymarocmusul - dans la vie gay
commenter cet article
19 décembre 2008 5 19 /12 /décembre /2008 14:06
Nouveaux cas de séroposivité chez les adolescents : hausse des contaminations par rapports homosexuels

Selon des chiffres rendus publics jeudi lors d'un colloque VIH-adolescents à Paris, le nombre de cas de séropositivité chez les adolescents contaminés par rapports homosexuels est en hausse.
160 nouveaux cas de séropositivité au VIH ont été établis en France en 2007 chez des adolescents de 13 à 20 ans, soit 2,4% du total des nouveaux cas de l'année, selon des chiffres publiés par l'Institut de veille sanitaire.

120 cas ont été trouvés chez les 18-20 ans et 40 chez les 13-17 ans. Si les filles sont les premières concernées - avec 70% des contaminations révélées entre 13 et 17 ans et 60% entre 18 et 20 ans - 36% des garçons contaminés de 13/17 ans et 66% de ceux de 18/20 ans l'ont été par rapports homosexuels.

Selon les chiffres détaillés jeudi lors d'un colloque VIH-adolescents à Paris, une diminution du nombre de cas de séropositivité apparaît chez les adolescents contaminés par rapports hétérosexuels et nés à l'étranger, et une hausse chez les adolescents contaminés par rapport homosexuels.

La découverte de séropositivité au stade du sida, c'est à dire à un stade tardif, concerne 12% des 13/17 ans nés à l'étranger et contaminés par rapports homosexuels, souligne l'InVS, qui insiste sur la nécessité de promouvoir le dépistage chez les moins de 20 ans, notamment ceux venant d'un pays à forte prévalence.

Selon l'enquête périnatale française (EPF), qui concerne 210 adolescents séropositifs régulièrement suivis, 77% sont sous traitement de multithérapie, et 18% sont non traités (dont 10,5% ne l'ont jamais été).
Selon plusieurs autres études, le problème principal pour un jeune séropositif est le défaut d'observance du traitement. Les adolescents se plaignent en effet des contraintes qu'il impose et manifestant leur lassitude vis à vis d'un traitement à vie, sans effet directement perceptible. src e-llico




Repost 0
Published by gaymarocmusul - dans la vie gay
commenter cet article
19 décembre 2008 5 19 /12 /décembre /2008 14:05
Repost 0
Published by gaymarocmusul - dans la vie gay
commenter cet article
19 décembre 2008 5 19 /12 /décembre /2008 13:58
Homosexualité : deux-tiers des pays du monde refusent la dépénalisation

Si 66 pays condamnent les violations fondées sur l’orientation sexuelle et l’identité de genre, deux-tiers des pays du monde ont refusé la dépénalisation de l'homosexualité à laquelle ils étaient incités, le 18 décembre. Le rôle de l'ONU et des organismes internationaux tend à réduire significativement les atteintes au droits des personnes LGBT ces dernières années.
Le soutien apporté le 18 décembre à l’Assemblée générale de l’ONU par 66 pays à une déclaration incluant l’orientation sexuelle et l’identité de genre au droit humanitaire international est un progrès pour les principes de la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme. C’est, en effet, la première fois qu’une déclaration condamnant les violations des droits des personnes LGBT était ainsi présentée à l’Assemblée générale.

Il n'en reste pas moins que que deux-tiers des pays du monde ont refusé la dépénalisation de l'homosexualité à laquelle ils étaient incités, le 18 décembre.

D’après les études de l’ILGA (International Lesbian, Gay, Bisexual, Trans and Intersex Association) et d’autres organisations, plus de soixante pays ont encore des lois contre les relations sexuelles entre adultes consentants et de même sexe.
La plupart de ces lois sont des restes des règles coloniales, mais les violation des droits humains fondées sur l’orientation sexuelle ou l’identité de genre n'affectent pas que ces pays.

Aux Etats-Unis, Amnesty International a montré le caractère régulier des abus de police à l’encontre des personnes LGBT, ces incidents allant jusqu’à des actes de torture et de mauvais traitement. Les Etats-Unis ont refusé de signer la déclaration de l’Assemblée générale.

En Egypte, Human Rights Watch a rappelé les attaques contre les hommes suspectés de conduite homosexuelle entre 2001-2004, où des dizaines d’hommes ont été arrêtés et torturés. L’Egypte s’est activement opposée à la déclaration de l’Assemblée générale.

L’International Gay and Lesbian Human Rights Commission (IGLHRC)a montré comment, dans beaucoup de pays africains, les lois et disposition contre la sodomie contreviennent, dans le cadre de la pandémie du VIH / sida, à la protection des droits des Africains ayant des pratiques homosexuelles et peuvent même criminaliser l’aide apportée aux groupes touchés par la maladie.

Un rapport publié par un collectif d'organisations LGBT et de défense des droits humains - dont Amnesty International, Human Rights Watch, l'IGLHRC, l'ILGA - fait état de l’opposition d’un groupe de gouvernements qui essaye régulièrement d’empêcher l’ONU de travailler sur les violations fondées sur l’orientation sexuelle et l’identité de genre.

En cause, notamment, l’Organisation de la Conférence Islamique qui soutient que "les droits humains universels n’incluent pas 'l’intention de s’intéresser au droits de personnes spécifiques'".
Le Vatican a également manifesté une forte opposition à la déclaration de l’Assemblée générale.

Le rôle des Nations Unies dans la défense des droits des personnes LGBT s'accroît, notamment depuis la décision du Comité des Droits de l’Homme de 1994 incluant l'orientation sexuelle et l'identité de genre au rang de ses critères.
Depuis cette date, les experts de l'ONU agissent contre les abus visant les lesbiennes, les gays, les personnes bisexuelles et transgenres, notamment les exécutions, les tortures, les viols, les violences, les disparition et des discriminations dans plusieurs domaines de la vie, de l'avis des organisations internationales LGBT.

Les traités fondamentaux des Nations unies appellent les pays à cesser les discriminations légales.

D’autres traités internationaux se sont également opposés aux violences et aux discriminations contre ces personnes, notamment ceux du Conseil de l’Europe et de l’Union européenne. En 2008, l’ensemble des 34 pays membres de l’Organisation des Etats Américains a approuvé unanimement une déclaration affirmant que la protection des droits humains inclut l’orientation sexuelle et l’identité de genre.

L’Assemblée générale du 18 décembre a également approuvé une résolution condamnant les exécutions extrajudiciaires et l’interdiction des assassinats liés à l’orientation sexuelle. src e-llico

Repost 0
Published by gaymarocmusul - dans la vie gay
commenter cet article
18 décembre 2008 4 18 /12 /décembre /2008 17:59
Nations Unies : un pas historique vers la dépénalisation universelle de l’homosexualité

Ce 18 décembre, les Nations Unies vont entendre une déclaration invitant tous ses membres à dépénaliser l’homosexualité. "Une première historique", selon Louis-Georges Tin, le président du Comité IDAHO, à l'origine, il y a deux ans, de l'appel à la dépénalisation universelle de l'homosexualité.
C'est une "première" au niveau des Nations Unies. Elle a lieu en marge de la 63ème Assemblée Générale de l'Onu, ce 18 décembre. La déclaration, préparée par la France, invitant les membres des Nations Unies à dépénaliser l'homosexualité, et signée par 64 pays, va être lue officiellement.

Rama Yade, la secrétaire française aux Droits de l'Homme a fait le déplacement pour marquer l'importance accordée à cette initiative. Elle est accompagnée par Maxime Verhagen, le ministre néerlandais des Affaires étrangères. La déclaration elle-même doit être lue par l'Argentine.

L'objectif de cette déclaration qui - hélas - n'aura rien de contraignant est de pousser à la reconnaissance des discriminations et des violences faites aux personnes LGBT à travers le monde et de poser le premier jalon à la dépénalisation de l'homosexualité.

Le Comité IDAHO qui a lancé en 2006 la campagne "Pour une dépénalisation universelle de l’homosexualité" se réjouit de voir aboutir son action au niveau des Nations Unies.

La genèse de cette déclaration remonte, en effet, au 17 mai 2006, à l’occasion de la Journée mondiale de lutte contre l’homophobie. Le Comité IDAHO lance alors une campagne "pour une dépénalisation universelle de l’homosexualité", et publie la liste des signataires, parmi lesquels figurent de grands noms. Des prix Nobel (Desmond Tutu, Elfriede Jelinek, José Saramago, Dario Fo, Amartya Sen), des artistes de renom (Merryl Streep, Victoria Abril, Cyndi Lauper, Elton John, David Bowie, etc.), des intellectuels (Judith Butler, Noam Chomski, Bernard-Henri Lévy, etc.), des associations comme l’ILGA, Aids International, la FIDH, la LDH, SOS Homophobie, etc.

Il s'agit alors de rappeler que l’homosexualité est considérée comme un crime dans plus de 80 pays à travers le monde, et qu'elle est passible de la peine de mort dans près de 10 pays.

Deux ans plus tard, le 17 mai 2008, le gouvernement français annonce d’une part que la France reconnait officiellement la Journée mondiale de lutte contre l’homophobie, et d’autre part, qu’il portera cet appel au niveau de l’Assemblée Générale des Nations Unies.

Le texte sera donc lu à New York ce 18 décembre , avec le soutien de plus de 60 Etats issus des cinq continents, qui inscrivent ainsi clairement l’orientation sexuelle et l’identité de genre au cœur même des droits de l’Homme, "une première historique", selon Louis-Georges Tin, président du Comité IDAHO et initiateur de l'appel à la dépénalisation.
Véritable ombre au tableau : deux grands pays abritant d'importantes communautés LGBT - les USA et l'Australie - ne s'associent pas à la déclaration d'aujourd'hui. Et le Vatican mène campagne contre ce texte qu'il accuse de vouloir favoriser le mariage homosexuel dans la monde.

En France, GayLib, le mouvement gay interne à l'UMP soutient naturellement Rama Yade pour sa constance dans ce dossier. Le Centre LGBT de Paris souligne quant à lui que cette déclaration est "le résultat d’un travail acharné de la part de militants LGBT et des droits humains", mais émet un bémol en soulignant "qu’elle n’est pas soumise au vote et ne revêt aucun caractère contraignant". "Elle n’est donc qu’une étape vers la reconnaissance universelle et obligatoire par tous les états, des principes de Yogyakarta", souligne Christine Le Doaré. src e-llico
Repost 0
Published by gaymarocmusul - dans la vie gay
commenter cet article
18 décembre 2008 4 18 /12 /décembre /2008 17:57
La présence d'un pasteur anti-mariage gay à la cérémonie d'investiture d'Obama scandalise les groupes LGBT

La décision de Barack Obama de faire prononcer une prière lors de son investiture le 20 janvier par un pasteur connu pour ses positions anti-mariage gay, scandalise les organisations de défense des homosexuels et les groupes progressistes.
Rick Warren est un des pasteurs de la droite chrétienne les plus populaires du pays, qui réunit chaque dimanche plus de 20.000 fidèles dans son église géante Saddleback Church de Lake Forest, en Californie.

Il a affirmé que "le mariage gay était moralement équivalent à un mariage entre frère et soeur" et condamné l'avortement comme étant un "holocauste".
Et il a activement soutenu la "Proposition 8" en Californie, adoptée en novembre et stipulant que les mariages hétérosexuels sont les seuls mariages constitutionnels.

Dans une lettre au président élu, l'organisation Human Rights Campaign (HRC) a dénoncé mercredi la participation du révérend évangélique à la cérémonie d'investiture.
"Inviter le révérend Rick Warren à prononcer la prière lors de votre investiture constitue une vraie gifle pour les homosexuels américains", écrit Joe Solmonese, président de HRC. "Notre échec sur la Proposition 8 qui prive du droit de mariage des couples du même sexe qui s'aiment et sont dans une relation durable, est la pire des choses qui soit arrivée à notre communauté ces 40 dernières années", ajoute l'organisation.

Pour l'association de défense des droits des citoyens "People for the American Way", "c'est une grande déception d'apprendre que le pasteur Rick Warren va délivrer la prière à l'investiture de Barack Obama".

Au cours de sa campagne, Barack Obama a fait de la "reconquête des croyants" une de ses cibles, voulant convaincre évangéliques, ainsi que catholiques, de voter pour lui.

En septembre, il avait participé avec le candidat républicain John McCain à un débat religieux, une première dans une campagne électorale, où le révérend Warren lui-même avait interviewé les deux candidats sur leurs rapports à la foi, leur plus grand péché ou leur définition du mal. src e-llico
Repost 0
Published by gaymarocmusul - dans la vie gay
commenter cet article
18 décembre 2008 4 18 /12 /décembre /2008 17:54
Bourges : le club gay Le Q annonce sa fermeture sous la pression policière

Le club gay Le Q, à Bourges, devrait fermer ses portes à la fin de l'année. Son propriétaire, Olivier Rivet, renonce après un bras de fer de plusieurs années avec la police.
Cela aura été l'incident de trop : une nouvelle affaire qui a opposé le turbulent et opiniâtre gérant de la boîte gay de Bourges le Q à la police la semaine dernière.

Les faits remontent à la nuit du 13 au 14 décembre. Un différent oppose Olivier Rivet à un jeune homophobe qui a pour habitude d'inquiéter et d'insulter les clients de son établissement.
Cette nuit-là, les choses vont plus loin puisque l'homme lance des bouteilles vides contre la façade du club. La police intervient, mais c'est au final pour placer Olivier Rivet en garde à vue pour de prétendues insultes racistes portées contre l'agresseur. Des faits qu'il conteste formellement.

Lui s'estime victime de harcèlement de la part de la police. Il cite à l'appui de ces accusations un incident antérieur de quelques semaines qui a déjà vu onze salariés de son établissement gardés à vue pour de supposées violences et qui s'est soldé par une relaxe.

Les tracas d'Olivier Rivet avec les autorités ne sont pas nouveaux. Ils remontent même à plusieurs années. L'an dernier, il les avait dénoncés à travers une campagne d'affichage sur 130 panneaux publicitaires à Paris (photo) qui faisait état de "l'homophobie ambiante" régnant selon lui à Bourges.
Olivier Rivet a aussi fait parler de lui en volant une urne lors des élections législatives de 2002 à Bourges. Des faits pour lesquels il avait été condamné à un mois de prison ferme. Il prétendait déjà par cet acte dénoncer l'homophobie d'un ancien préfet du Cher qui avait ordonné des fermetures administratives répétées de son bar pour tapage nocturne.

Fatigué par ce bras de fer avec la police, Olivier Rivet a décidé de renoncer et de fermer définitivement les portes de son établissement le 31 décembre prochain.

Source : tetu.com
Repost 0
Published by gaymarocmusul - dans la vie gay
commenter cet article
18 décembre 2008 4 18 /12 /décembre /2008 17:44
Médiation sociale : Quand les jeunes valorisent leurs quartiers :
Comment pousser les jeunes marocains à s’intéresser au quartier qui les voit vivre, en étant un vecteur de développement ? La médiation sociale est une solution. Ainsi une campagne de sensibilisation dans ce sens est en cours à Casablanca. La suite de cette campagne serait la création de centres de médiation sociale pour les jeunes et à travers les jeunes, dans plusieurs villes marocaines.
La médiation sociale s’installe petit à petit dans les quartiers populaires du Royaume. Pour ce faire l’ONG américaine Search for Common Ground en collaboration avec de jeunes médiateurs sociaux fraîchement formés, organise jusqu’au 31 décembre des campagnes de sensibilisation sur la médiation sociale par les jeunes et pour les jeunes à Casablanca.

Jeunes acteurs de changement

Ces campagnes de sensibilisation prennent la forme d'activité environnementale pour des quartiers propres, d'un tournoi de football dans les lycées, d'une campagne intitulée “non à la violence” dans les écoles, et de tables rondes sur la médiation dans les écoles, etc.

Elles sont organisées par 75 jeunes médiateurs, (filles et garçons dans une proportion égale), dans les quartiers ciblés: Mers Sultan el Fida, Moulay Rachid et Sidi Bernoussi-Sidi Moumen.

Les campagnes de sensibilisation s’inscrivent dans le cadre du projet mis en œuvre par l’ONG Search for Common Ground en collaboration avec l’Initiative Nationale de Développement Humain (INDH) et avec le soutien de l’Agence Américaine pour le Développement International (USAID), sur le thème: “Soutenir l’initiative pilote de création de 3 centres de médiation sociale et de promotion de l’esprit d’entreprenariat pour les jeunes à Casablanca”.

Ce plan vise en premier lieu à former des jeunes aux techniques de la médiation sociale afin qu’ils deviennent des acteurs de changement positif dans la société, à prévenir la violence et à renforcer la cohésion sociale en engageant d'autres jeunes dans des projets constructifs qui permettent de soutenir le processus de développement démocratique et économique local.

Selon Kawtar Amraoui, chef du projet, les objectifs de la campagne de sensibilisation s’articulent autour de trois volets. Renforcer les capacités des jeunes leaders, créer une crédibilité autour du projet, et préparer le terrain pour une inauguration réussie des trois cellules de médiation sociale et de promotion de l’esprit d’entreprenariat des jeunes.

Par ailleurs une journée d'étude pour le lancement du projet d'un Centre de médiation sociale au profit des jeunes sera organisée vendredi prochain à Tétouan.

Cette rencontre vise rendre opérationnel en 2009 quatre centres de médiation sociale (Trois à Casablanca et un à Tétouan).

Selon Mme Amraoui cinq nouveaux centres de médiation sociale seront créés à Rabat, Salé, Marrakech, Fès et Meknès.

Créée en 1982 et basée à Washington, l'ONG “Search for common ground” dispose de 18 sections à l'étranger dont celle de Rabat (2001). Elle œuvre à diffuser la culture du dialogue et de la paix.

Comment s'opère la médiation sociale ?

Mme Kawtar Amraoui explique que dans le cadre de situation de conflits, les médiateurs sociaux eux-mêmes issus du quartier, favorisent le dialogue entre les parties, soutiennent des activités d’écoute et de prise de parole, ou orientent les intervenants vers des ressources ou des structures spécialisées.
L’objectif de la médiation sociale n'est pas simplement de régler des litiges et des conflits mais également de créer des opportunités de socialisation dans les quartiers. Ce projet de médiation sociale permet ainsi de proposer aux citoyens une alternative dans le cadre de la résolution informelle de leurs litiges et de leurs conflits.

Auteur : Ahmed El Mekkaoui
Repost 0
Published by gaymarocmusul - dans temoignage
commenter cet article
17 décembre 2008 3 17 /12 /décembre /2008 18:00
Ingrédients:

* une épaule désosser par votre boucher.
* 1 kg de pommes de terre, éplucher, couper en tranches minces.
* 500 grammes de carottes couper en rondelles.
* une tête d'ail entière, couper chaque gousse en deux.
* huile d'olive.
* sel,Poivre
* cumin,
* curcuma,
* Gingembre,
* persillade
* Thym.

Préparation:

ficelez l'épaule d'agneau et mettez entre les plis l'ail.
Dans un bol mélanger les épices et l'huile d'olive, frottez copieusement l'épaule avec le mettre dans un plat a four, couvrir du papier d'alu et enfourner dans un four préchauffer pendant 30 minutes. (je mets toujours un papier de cuisson dans le plat pour récupérer la sauce, sinon elle s'évapore).
Sortir le plat du four, ajouter les pommes de terre et les carottes tout au tour de la viande, ne pas assaisonner les légumes, ils le seront avec la sauce de la viande. Couvrir a nouveau et laisser pendant 30 a 40 minutes.
Repost 0
Published by gaymarocmusul - dans cuisine
commenter cet article
17 décembre 2008 3 17 /12 /décembre /2008 17:56
Droits de l'Homme : le Prix Sakharov remis en son absence au dissident chinois Hu Jia

Le Parlement européen a remis officiellement mercredi au dissident chinois Hu Jia, en son absence, le Prix Sakharov 2008 pour la liberté de pensée, une récompense qui intervient dans un climat tendu entre Pékin et l'Europe.
Dans un message vidéo diffusé à Strasbourg, dans la grande salle de réunion du Parlement, sa femme a indiqué que le dissident était au courant, malgré l'interdiction qui lui a été faite d'en discuter avec lui lors de ses visites en prison.
Actif notamment sur la question des malades du sida et de l'environnement, Hu, 35 ans, a été condamné en avril, à l'issue d'une journée de procès, à trois ans et demi de prison pour tentative de subversion pour des propos publiés sur Internet et des entretiens accordés à la presse étrangère.
L'attribution de ce prix par le Parlement fin octobre avait entraîné des protestations des autorités chinoises src e-llico

Repost 0
Published by gaymarocmusul - dans actualité
commenter cet article

Présentation

  • : gaymarocmusul
  •  gaymarocmusul
  • : je cree ce blog pour venir faire connaitre mes idees , je suis gay et j'ai vecu une longue histoire avec un musulman, je veut ici partager des idees avec les gens du monde , chacun est le bienvenu pour laisser un com , je repondrai tjrs en donnat mon avis perso , meme si parfois je pourrais choquer certaine personne , alors apprenez a dialoguer et a etre a l'ecoute des autres , vous en ressortirez bien plus grand , bonne visite a tous
  • Contact

Archives

Pages

Catégories