Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
18 juin 2012 1 18 /06 /juin /2012 21:41

 

Par Christophe Cordier

 

Depuis la mort de leur fils, les parents d’Ihsane Jarfi étaient discrets, mais dignes. Un mois et demi après les faits, ils confient à la presse belge leur tristesse et leur envie de militer contre l'homophobie.

 

 

Dans une interview accordée hier aux journaux Le Soir et la Meuse, Nancy et Hassan Jarfin racontent leur cauchemar éveillé. Depuis ce jour où, l’air grave, des policiers leur ont annoncé que trois hommes avaient été arrêtés, «que c’étaient des barbares et que ce qu’ils avaient fait était inhumain». Quelques heures plus tard, le corps de leur fils Ihsane sera retrouvé dans un champ.

Né à Casablanca, Hassan Jarfin est venu en Belgique pour ses études en communication. Il y a rencontré sa femme, Nancy, qui est institutrice. Le couple aura six enfants, dont Ihsane était l’aîné. Ils étaient très fiers de lui: «Il venait de décrocher un job de gérant d’un magasin de vêtement de luxe à Bruxelles et avait pris un mois de congé pour réviser les langues avant de commencer ce travail. Il a toujours travaillé, il rigole tout le temps. Il rayonne d’amour.» Ils en parlent toujours au présent.

«Dieu a créé mon fils comme ça»
Hassan enseigne la religion islamique dans une école liégeoise et est responsable d’une des plus grandes mosquées de la ville. Mais quand Ihsane (photo ci-contre) a fait son coming out, il n’a été ni surpris, ni choqué. «Je le savais déjà. Quand il était petit, il essayait les chaussures de sa maman. J’ai éduqué mes enfants dans la multiculturalité, la liberté.» Après avoir consulté les textes religieux, il dit n'avoir «rien trouvé dans (sa) religion disant qu’un homosexuel était condamné à l’enfer. L'ignorance est la pire des ennemies. Dieu a créé mon fils comme ça.»

Pour Nancy et Hassan, impossible de ne pas penser aux circonstances atroces de la mort d’Ihsane. Ils ne crient pas vengeance, mais ne peuvent pas pardonner. «Nous espérons que dans leur cellule, ils repensent au visage d’Ihsane qui les suppliait d'arrêter et qu'un petit peu d'humanisme va poindre dans leur tête. Nous voudrions que personne ne soit privé de son enfant juste parce que celui-ci a voulu être ce qu’il était. Jusqu’au bout, nous militerons pour les minorités, contre l’homophobie et la haine de la différence.»

Photos: DR.src tetu.com

Repost 0
Published by gaymarocmusul - dans temoignage
commenter cet article
3 novembre 2011 4 03 /11 /novembre /2011 19:45

http://hphotos-sjc1.fbcdn.net/hphotos-snc6/s320x320/284927_199490516772262_197242226997091_509774_5097316_n.jpgUn responsable du parti islamiste Ennahda a assuré que la formation, qui est arrivé en tête des élections tunisiennes de dimanche, respecterait les droits des homosexuels.

Riad Chaibi a admis qu'il existait un problème de "dignité" pour les homosexuels, "puisque la société les voit comme dévalorisés".

Actuellement, les actes homosexuels sont passibles de peines d'emprisonnement allant jusqu'à trois ans en Tunisie.

 

src e-llico

Repost 0
Published by gaymarocmusul - dans temoignage
commenter cet article
12 octobre 2011 3 12 /10 /octobre /2011 16:11

Par TÊTU

Pour la première fois, un reporter de TÊTU a pu se rendre à Alger et Oran pour découvrir la vie des homos au pays du machisme.
http://www.tetu.com/files/inline_images/algerie-580.jpg
Comment vivre son homosexualité dans un pays qui a érigé en loi la domination masculine? Où dans n'importe quel bar, on ne trouve que des hommes, mais où le moindre soupçon d'homosexualité peut valoir les pires ennuis, de l'ostracisation au tabassage en règle?

Le reporter de TÊTU Amir Amokrane a pu rencontrer ces hommes et ces garçons, qui vivent cachés, dans la peur permanente d'être démasqués par un parent, un voisin ou un policier. Dans le nouveau TÊTU, il raconte la deuxième vie qu'ils sont le plus souvent obligés de s'inventer (en se mariant avec une femme). Mais aussi leurs rêves et leurs espoirs, le regard souvent tourné vers la France, à défaut de croire que leur pays peut changer à court ou moyen terme.

 

 

L'intégralité de ce reportage est à découvrir dans la nouvelle formule de TÊTU (numéro d'octobre 2011), actuellement en vente.

 

src tetu .com

Repost 0
Published by gaymarocmusul - dans temoignage
commenter cet article
30 août 2011 2 30 /08 /août /2011 17:56

http://www.e-llico.com/img/saadi.jpgDes rebelles libyens ont découvert des DVD pornos gay dans le bureau de la villa de Saadi Kadhafi, le 3ème fils du colonel, "au milieu de catalogues de yachts et d'automobiles", selon les médias internationaux.

Marié avec un top model italien et âgé aujourd'hui de 38 ans, le  fils du dictateur est par ailleurs accusé d'avoir emprisonné un ami d'enfance et coéquipier de football pendant deux ans et demi. Celui-ci - à l'origine de la révèlation des faits - aurait refusé ses avances.

Depuis la rebellion, Saadi Kadhafi aurait pris la tête d'une brigade chargée de mater l'insurrection.
src e-llico


Repost 0
Published by gaymarocmusul - dans temoignage
commenter cet article
30 août 2011 2 30 /08 /août /2011 17:51

http://img.e-llico.com/thumbnail_1314697999.jpgL'agression du chanteur gay Samy Messaoud à la sortie du Temps d'Aimer, une boîte gay de Nantes, est mise en doute par le personnel de cet établissement, selon le quotidien 20 Minutes local.
Selon l'équipe de la boîte, l'intéressé n'était "pas dans son état normal", la nuit des faits et il aurait donné plusieurs versions divergentes de l'agression dont il dit avoir été victime.

Le chanteur Samy Messaoud avait affirmé avoir été insulté et frappé par cinq personnes, vers 7h, le 7 août dernier, à la sortie du Temps d'Aimer.

"Ils m'ont reconnu et me sont tombés dessus à coup de pieds et de poings en me traitant de 'sale pédé de merde', avait-il expliqué. Un pote à moi est venu m'aider mais j'ai perdu connaissance. Je me suis retrouvé aux urgences. j'ai vraiment cru que j'allais mourir. J'ai des entailles partout et le nez cassé."

Samy Messaoud s'était fait connaitre il y a quelques semaines sur internet avec un clip vidéo musical intitulé "Je suis gay" dans lequel il apparaissait nu.

"Ce n'est pas du tout une attaque homophobe ! Samy veut juste faire du buzz, faire parler de lui", prétend même un membre de l'établissement gay.

Interrogé hier par 20 Minutes, Samy Messaoud maintient lui sa version. "Je n'ai pas besoin de me faire du buzz, affirme-t-il. Il faudrait être maso pour se faire casser la gueule juste pour passer à la télé".

(Source 20 Minutes)

src e-llico

Repost 0
Published by gaymarocmusul - dans temoignage
commenter cet article
24 août 2011 3 24 /08 /août /2011 18:22

http://img.e-llico.com/thumbnail_1314110046.jpgGaetano Saya, le leader du groupuscule extrémiste Droite nationale, entend "nettoyer l'Italie" des étrangers et des homos. Il est visé par une enquête pour incitation à la haine raciale et contre les homosexuels.
Le leader du groupuscule Droite nationale - une formation néofasciste - vient de lancer un appel à combattre "les communistes, les Tziganes, les Albanais, les Marocains, les musulmans et autres, de couleurs diverses" et déclare également la guerre aux homosexuels, qu'il entend "bouter hors du Parlement et des institutions", selon le site Gay.it.

Pour ce faire, Saya recrute des "Légions pour la sécurité et la défense de la patrie" qu'il envisage de faire défiler à Gênes, les 24 et 25 septembre prochains.

Cerise sur le gâteau, le journal La Repubblica ajoute que depuis quelques jours une vidéo à la gloire du leader nationaliste circule sur les réseaux sociaux dans laquelle symboles et rhétorique nazis ont la part belle.

La députée du Parti démocrate ouvertement lesbienne Paola Concia a saisi l'Office italien contre les discriminations raciales, qui a ouvert une enquête au sujet de ses déclarations publiques incitant à la haine raciale et contre les homosexuels.

L'enquête pourrait déboucher sur une saisie de la justice italienne.
src e-llico



Repost 0
Published by gaymarocmusul - dans temoignage
commenter cet article
23 août 2011 2 23 /08 /août /2011 19:24

http://img.e-llico.com/thumbnail_1313742861.jpgProfitant de la visite du Pape à Madrid, des militants gay espagnols demandent au Vatican de faire de Saint Sébastien le protecteur des homos

Le saint en question est une icône pour la communauté LGBT et certains catholiques homosexuels estiment qu'il les protège.

Il n'en fallait pas plus - si ce n'est tout de même la recherche d'un peu de publicité - pour qu'une organisation commerciale gay espagnole profite du voyage du pape à Madrid pour demander à l'Eglise de reconnaître Saint Sébatien comme saint patron des homosexuels.

C'est le comité organisateur du Salon international du tourisme gay, ExpoGays, qui se tiendra à Torremolinos du 14 au 16 octobre, cette année qui a fait cette demande à Benoît XVI.

Tant l'histoire de Saint Sébastien que son rôle dans la culture gay moderne plaident en ce sens, il est vrai.

Constamment représenté dans l'art chrétien comme un jeune homme presque nu, attaché à un arbre ou une colonne, transpercé de flèches, le visage dans une sorte d'extase, Saint Sébastien est devenu une figure de l'iconographie gay. 

Traditionnellement, le saint se voit attribuer un rôle protecteur contre les épidémies, ce qui a conforté une partie de la communauté homosexuelle à voir en lui un protecteur contre le sida. 

La presse espagnole - qui rapporte la nouvelle - n'a pas précisé comment le comité d'ExpoGays comptait transmettre sa requête au Souverain pontife.

L'objectif affiché est d'attirer l'attention de l'Eglise sur l'existence d'une partie de la communauté vivant sa foi catholique "malgré la marginalisation imposée par le Vatican".

Une marginalisation qui rend tout espoir de voir aboutir la revendication de voir désigner Saint Sébastien patron des LGBT absolument vain.

Illustration: Saint Sébastien par Pierre et Gilles

src e-llico

Repost 0
Published by gaymarocmusul - dans temoignage
commenter cet article
17 août 2011 3 17 /08 /août /2011 18:42

http://img.e-llico.com/thumbnail_1313498422.jpgPlus de détails sont connus dans l'affaire de l'étudiant américain Tyler Clementi qui s'est suicidé en septembre 2010 après avoir été filmé par son colocataire lors de relations sexuelles avec un autre homme.
Tyler Clementi, 18 ans, étudiant à l'Université Rutgers dans le New Jersey, avait sauté d'un pont quelques temps après avoir été filmé à son insu par son colocataire Dharun Ravi, 19 ans.

Ce dernier est dans l'attente d'un procès pour atteinte à l'intimité, d'"intimidation sur la base de l'orientation sexuelle" et crime motivé par un préjugé ainsi qu'une d'une dizaine d'autres chefs d'inculpation dont la dissimulation de preuves et la pression sur des témoins. Il risque 10 ans de prison.

L'affaire avait connu un retentissement mondial et avait relancé le débat sur le harcèlement homophobe des jeunes homosexuels.

Selon le New York Times, des documents judiciaires déposés cette semaine incluent des transcriptions de conversations en ligne de chaque élève ainsi que des entrevues avec des témoins.

Les documents en question suggèrent que Dharun Ravi, qui savait que son colocataire était gay avant leur rencontre, faisait une fixation sur la sexualité de celui-ci, bien que s'employant à paraître blasé sur le sujet.

Pour ce qui concerne Tyler Clémenti, on apprend qu'il avait déjà fait son coming-out auprès de ses parents et que sa mère avait reçu la nouvelle avec difficulté. Ce qui pousse la défense à insister pour que la situation familiale du jeune homme fasse l'objet de davantage d'attention.

En dehors de sa famille, il semble que l'étudiant n'était pas préoccupé par la fait que d'autres personnes découvrent son orientation sexuelle.

Le Times rapporte aussi que dans ses discussions avec les enquêteurs, Molly Wei, une amie de Dharun Ravi qui aurait vu le film, l'a décrit comme "un vantard et un menteur invétéré, qui a essayé de tromper la police en affirmant que l'espionnage n'était pas intentionnel".

Le dossier doit être examiné par la justice le 9 septembre prochain.

src e-llico

Repost 0
Published by gaymarocmusul - dans temoignage
commenter cet article
17 août 2011 3 17 /08 /août /2011 18:39

http://img.e-llico.com/thumbnail_1313571595.jpgUn surprenant complot visant à administrer secrètement des oestrogènes à Adolf Hitler afin de le rendre moins agressif est révélé dans un nouveau livre évoqué par le quotidien britannique Daily Mail.
Un surprenant complot visant à administrer secrètement des oestrogènes à Adolf Hitler afin de le rendre moins agressif est révélé dans un nouveau livre évoqué par le quotidien britannique Daily Mail.

Dans "Secret Weapons: Technology, Science and the Race to Win World War II", qui doit être publié le 20 septembre prochain, Brian Ford rapporte de nombreux révélations telles que ce plan farfelu destiné à provoquer une fin précoce de la Seconde Guerre mondiale.

Selon Ford, le projet des œstrogènes a bel et bien été envisagé. L'idée était de les mélanger à la nourriture du führer car il sont insipides et leurs effets lents. Ainsi, ils n'auraient pas été remarqué par les testeurs alimentaires d'Hitler.

"La recherche a montré l'importance des hormones sexuelles - ils commençaient à être utilisées en thérapie sexuelle à Londres", écrit Brian Ford. "Les Alliés espéraient faire passer l'œstrogène dans les aliments d'Hitler et provoquer chez lui une transformation sexuelle qui le ferait devenir plus féminin et moins agressif".

L'auteur du livre affirme que des espions britanniques étaient déjà en place et prêts à mener le complot.
src e-llico


Repost 0
Published by gaymarocmusul - dans temoignage
commenter cet article
8 août 2011 1 08 /08 /août /2011 20:42

http://img.e-llico.com/thumbnail_1312476385.jpgComme Rudolf Brazda, mort mercredi, des milliers d'hommes ont été déportées en raison de leur homosexualité dans les camps de concentration nazis en Europe, dont une soixantaine de Français identifiés, explique l'historien Mickael Bertrand qui a dirigé un ouvrage collectif sur le sujet publié en 2011.
Combien de personnes en Europe et en France ont été déportées dans les camps de concentration en raison de leur homosexualité ?

A l'échelle européenne, on accepte une estimation de 5.000 à 15.000, reconnue par le mémorial de l'Holocauste de Washington. En France, on a longtemps estimé ce chiffre à plusieurs milliers mais depuis nos recherches, il y a trois ans, on recense 63 déportés vraisemblablement pour motif d'homosexualité. Mais on n'a pas la preuve réelle qu'elles ont été arrêtées en raison de leur sexualité. On travaille au cas par cas. Il y en a vraisemblablement plus mais cela se joue à quelques dizaines. Ca ne veut pas dire qu'il n'y a pas eu de déportés homosexuels pour d'autres motifs parce qu'ils étaient juifs, résistants...etc. On n'a aucun exemple de femme homosexuelle déportée pour ce motif en France. Il y en a quelques unes en Allemagne. Le lesbiennisme était moins visible et les nazis eux-mêmes ne le considéraient pas comme une déviance, tandis que l'homosexuel masculin gâchait à leurs yeux la semence nazie pour repeupler la race aryenne.

Les archives françaises mentionnent-elles ces déportations ?

Pas vraiment. Il faut se remettre dans le contexte de l'époque. Dans les années 20, 30, l'homosexualité était assez bien acceptée à Berlin et Paris, considérées comme des villes plutôt ouvertes sur cette question. Puis il y eut le coup de tonnerre de la fin des années 30. On en retrouve des traces, notamment une lettre d'un sénateur français se plaignant de ne plus savoir comment traiter les homosexuels dans le port de Toulon. La réaction du gouvernement à ce moment là est de dire qu'on ne peut pas faire de fichage ni les persécuter. On les attaque mais autrement (pour attentat à la pudeur, raccolage sur la voie publique, relations sexuelles avec des mineurs...).

Les déportés dont l'homosexualité a été la cause de déportation ont-ils été indemnisés ?

La sexualité est considérée dans le droit français comme quelque chose d'intouchable. Les historiens ont souvent accès à ces dossiers par dérogation. Plusieurs cas apparaissent. Jusqu'aux années 60 environ, l'homosexuel rentré des camps de concentration ne raconte pas et sinon, on ne l'écoute pas. Ensuite, certains ont fait des demandes d'indemnisation en sachant pertinemment que leur motif était leur homosexualité. L'administration française a refusé. Ensuite, ça a été le combat de Pierre Seel, décédé en 2005. C'est le seul déporté pour motif d'homosexualité qui se soit fait connaître et le seul connu à avoir été indemnisé à ce jour. Il a obtenu cette reconnaissance au début des années 90. Rudolf Brazda, que j'ai rencontré, était allemand.

(Mickael Bertrand "La déportation en France, débats d'Histoire et enjeux de mémoire", ed. Mémoire active)

Propos recueillis par Sandra Lacut

Source : AFP

> Précision concernant la nationalité de Rudolf Brazda

La rédaction a reçu la demande de précision suivant émanant du Secrataire de l'association Les Oublié-e-s de la mémoire Jean-Luc Schwab.
"Rudolf peut être considéré comme culturellement allemand et il est vrai qu'une certaine confusion a existé sur sa nationalité dans les documents administratifs du camp de Buchenwald.
Je n'aurais de cesse de le répéter: IL N'A JAMAIS EU LA CITOYENNETÉ ALLEMANDE
Il était d'abord sujet de l'Autriche-Hongrie, puis à la dislocation de l'empire un ressortissant tchécoslovaque, puis ressortissant du Protectorat de Bohème-Moravie, avant de retrouver sa nationnalité tchécoslovaque après guerre, jusqu'en 1947 où il choisit le statut d'apatride. Il a été naturalisé français en novembre 1960.
 
Je conviens qu'il n'était pas Français lors de sa déportation. Lorsqu'en 1988, il entreprend directement auprès de autorités allemendes de se faire indemniser, on lui oppose le fait que l'homosexualité n'est pas un motif qui est reconnu comme critère valable, mais chose plus importante, on fait valoir qu'il est depuis devenu Français et qu'il lui appartient donc de faire valoir ses droits auprès des autorités françaises, chose qu'il ne fit bien évidemment pas par gêne de ne pas maîtriser la langue suffisamment bien.
Pour autant sa retraite allemande comptait le temps passé en prison et au camp de concentration comme des "périodes travaillées" et à ce titre-là, il a partiellement été compensé, quoi que ce ne fut pas sous l'appellation "Wiedergutmachung" qui aurait prévalu pour une indemnisation de la période concentrationnaire.
 
Concernant Pierre Seel, il serait judicieux de préciser que si le titre de déporté lui a été accordé en application des textes qui assimilent les internés de camps tels que celui de Schirmeck à des déportés, ce sont des déportés politiques. Dans le dossier son concernant à Caen que j'ai eu entre les mains pas plus tard que la semaine passée, il est bien dit que la raison de sa déportation est liée à son homosexualité, mais qu'il a le titre de déporté politique et non de déporté pour homosexualité".

src e-llico

Repost 0
Published by gaymarocmusul - dans temoignage
commenter cet article

Présentation

  • : gaymarocmusul
  •  gaymarocmusul
  • : je cree ce blog pour venir faire connaitre mes idees , je suis gay et j'ai vecu une longue histoire avec un musulman, je veut ici partager des idees avec les gens du monde , chacun est le bienvenu pour laisser un com , je repondrai tjrs en donnat mon avis perso , meme si parfois je pourrais choquer certaine personne , alors apprenez a dialoguer et a etre a l'ecoute des autres , vous en ressortirez bien plus grand , bonne visite a tous
  • Contact

Archives

Pages

Catégories