Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
11 août 2011 4 11 /08 /août /2011 18:10

http://img.e-llico.com/thumbnail_1312971012.jpgUn pasteur gay malaisien exhorte les gays à faire leur coming-out afin de combattre l'homophobie dans son pays d'origine
Le Révérend Ouyang Wen Feng a ouvert une église gay-friendly en Malaisie, où il revient fréquemment, bien qu'il vive désormais aux Etats-Unis.

Sorti du placard en 2006, âgé de 41 ans, il est installé à New York avec son compagnon qu'il doit épouser prochainement.

Il retourne fréquemment dans son pays d'origine pour militer en faveur des droits homosexuels en dépit de la loi réprimant l'homosexualité.

Dans sa petite église installée près Kuala Lumpur, il accueille et soutient les fidèles homosexuels et doit faire face aux chefs religieux malaisiens en majorité musulmans.

Dans un entretien à l'Agence France-Presse, la semaine dernière, il a appelé les homosexuels à sortir du placard.

"Quand la société discrimine les gays, elle pousse les homosexuels dans le placard", a-t-il déclaré alors qu'il publie un nouveau livre sur les homosexuels et le christianisme.

"Et quand les homosexuels restent dans le placard, les gens ne savent pas qui est gay ou ce qu'est l'homosexualité et cela cause de l'ignorance et de la discrimination et  perpétuent les préjugés", explique-t-il.

Exhortant les homosexuels à montrer leur "vrai visage et à dire qui nous sommes", Ouyang Wen Feng ajoute: "Les gays ne peuvent pas simplement blâmer les hétérosexuels de ne pas les comprendre".
 src e-llico



Repost 0
Published by gaymarocmusul - dans la vie gay
commenter cet article
11 août 2011 4 11 /08 /août /2011 18:09

http://img.e-llico.com/thumbnail_1311258950.jpgLa première édition du festival de la Gay Pride dans la capitale tchèque, Prague, s'est ouverte mercredi, sur fond de polémique animée entre autres par les critiques du président Vaclav Klaus et les menaces d'un parti d'extrême-droite.
1.500 participants environ sont attendus samedi 13 aout à la première Prague qui doit clôturer un festival LGBT d’une semaine.

La marche aura lieu en pleine ville et après avoir traversé plusieurs quartiers, s’achèvera sur une île au milieu de la Vltava où sont prévus des concerts et attendus environ 5.000 personnes.

Les jeunes chrétiens-démocrates et d'autres groupes conservateurs ont annoncé pour samedi la tenue d'une "marche pour la famille", un rassemblement clairement hostile à la gay pride.

Une autre contre-manifestation a été annoncée par le petit parti
d'extrême-droite DSSS, selon lequel "il est inadmissible de fêter en public quelque chose qui n'est pas naturel et ne l'a jamais été".

L'organisation de cette première Pride ne s'est pas faite sans peine. L’ambiance est quelque peu tendue, plusieurs marches dans les pays d'Europe centrale ayant été confrontées aux extrémistes religieux et conservateurs, ces dernières années.

Le maire de Prague, Bohuslav Svoboda, soutient l’organisation de cet évènement dans sa ville. 

L’ambassadeur des Etats-Unis ainsi qu’une douzaine d’autres ambassadeurs dont les ambassadeurs britannique, autrichien, allemand, estonien, espagnol et suédois, soutiennent la manifestation.

Des soutiens qui ne sont pas de trop face à la violente polémique orchestrée par la droite au pouvoir.

Petr Hájek, chancelier du président de la République tchèque Václav Klaus a déclaré que le festival LGBT avait un "caractère déviant et minoritaire qui détruit les valeurs de base de la société auxquelles nous sommes habitués : la famille qui est constituée d’une femme et d’un homme, qui fait des enfants et les éduque, qui possède une certaine échelle de valeurs…."  après avoir qualifié les  homosexuels de "déviants" dans la revue parlementaire Listy.

Le président de la République lui-même s’est rallié aux commentaires homophobes et a déclaré que le maire de Prague n’aurait pas du héberger et soutenir cette première Gay Pride.

L’église byzantine catholique n’est pas en reste.  Selon elle, 33% des homosexuels seraient pédophiles, 50% des porteurs du VIH aux USA sont des gays, les gays et les lesbiennes seraient 100 fois plus susceptibles de commettre des meurtres que la moyenne de la population, 17 % des homosexuels mangent les excréments de leurs partenaires.

Les organisateurs se disent confiants mais prudents. Au delà de l’impressionnante mobilisation des ambassadeurs à leurs cotés, ils attendent aussi un message d’encouragement des maires des autres capitales européennes.

Le Centre LGBT Paris IdF espère voir l’ambassadeur de France se joindre aux autres ambassadeurs en poste à Prague et que Bertrand Delanoë adresser un message de soutien à son homologue praguois, aux organisateurs et aux marcheurs.

Dans un communiqué, Christine Le Doaré, présidente du centre, souhaite aux LGBT tchèques "une très belle première Prague Pride".

Sources : Centre LGBT Paris IdF et AFP



Repost 0
Published by gaymarocmusul - dans la vie gay
commenter cet article
11 août 2011 4 11 /08 /août /2011 18:08

http://img.e-llico.com/thumbnail_1313056389.jpgLe responsable du Lulu Club, une discothèque gay de Nîmes, a déposé plainte le 10 août pour agression à caractère homophobe à l'encontre de trois légionnaires qui ont agressé un client et brisé les vitrines du lieu.


L'affaire remonte en fait à quelques mois. En octobre 2010, un client qui sortait du Lulu Club est agressé par deux individus, des légionnaires selon l'avocat du Lulu Club, une discothèque gay de Nîmes.

Bléssé, le client se réfugie à l’intérieur de l'établissement pour se protéger, mais ses agresseurs en brisent alors les vitrines à coups de barres de fer avec l’aide d’un troisième complice qui les a rejoint.

"Ils proféraient des menaces racistes, sommant les videurs de sortir. L’incroyable s’est même produit : l’un d’eux a fait des saluts nazis", a confié le patron du Lulu Club au journal Midi Libre. Le voisinage parle aussi de chants nazis entonnés par les trois hommes manifestement ivres par ailleurs.

La police intervient suite aux appels des voisins et emmène les trois agresseurs au poste.

Deux plaintes sont déposées de la part du client agressé - qui ne fait pas état, alors, de son orientation sexuelle - et de l'établisssement attaqué.

Au final toutes deux seront classées sans suite.

10 mois plus tard, le patron du Lulu Club, Bruno Rieu (photo), n'entend pas baisser les bras. Il vient de déposer une nouvelle plainte, cette fois pour "agression à caractère xénophobe liée à l’orientation sexuelle de son établissement" afin de de relancer le dossier enterré.

"Il est intolérable que les établissements gays soient visés par de tels agissements", explique-t-il pour motiver son action.

Le Comité Idaho a décidé pour sa part de se porter partie civile dans l'affaire pour lui donner plus d'échos encore et en souligner le caractère homophobe.

Reste, désormais, à la justice à faire son travail.

Photo Midi Libre

src e-llico

Repost 0
Published by gaymarocmusul - dans la vie gay
commenter cet article
10 août 2011 3 10 /08 /août /2011 18:33

http://img.e-llico.com/thumbnail_1312966307.jpgL'Église presbytérienne du Ghana, obsédée par "la propagation" de l'homosexualité selon ses termes, intensifie sa promotion de la pratique largement discréditée des thérapies de "guérison" visant à convertir les homosexuels à l'hétérosexualité.

L'Eglise presbytérienne du Ghana - sans lien avec l'Église presbytérienne américaine qui a approuvé cette année même l'ordination de prêtres homosexuels - a mis en place dans le pays des centres dits d'"orientation et de réadaptation" pour aider les "victimes homosexuelles" à devenir hétérosexuels, selon l'agence officielle d'information du Ghana.

Les thérapies de "guérison" de l'homosexualité sont une pratique largement discrédité par les professionnels de la santé mentale, mais qui compte encore des adeptes parmi la droite religieuse aux États-Unis et en Afrique.

Le chef de l'église du Ghana, Emmanuel Martey, a appelé le gouvernement à exprimer une position claire sur l'homosexualité qui, selon lui, se "répand" dans le pays et à le soutenir dans son action "pour réduire la propagation de sa pratique dans la société".

Le religieux condamne l'homosexualité, la décrivant comme "sale, non-biblique, et non africaine".

Résolu à la "soigner" dans ses centres "de consultation et de traitement", il soutient que la prière et des "exercices spirituels vigoureux" sont à même de "libérer" les homosexuels de leur orientation sexuelle et de les "réhabiliter" .
src e-llico

Repost 0
Published by gaymarocmusul - dans actualité
commenter cet article
9 août 2011 2 09 /08 /août /2011 19:47

http://londres.esj-lille.fr/IMG/jpg/librairie3.jpgLa fameuse librairie gay londonnienne "Gay’s the Word", a été attaquée par des vandales dans le nuit de dimanche à lundi. Le caractère homophobe de l'attaque n'est pas établi pour l'heure.

Lundi matin, le personnel du magasin de Marchmont Street a trouvé la vitrine brisée et la devanture bombardé avec des oeufs.

Des témoins ont rapporté avoir vu un groupe de jeunes descendre la rue vers minuit et demi et jeter des oeufs en direction d'un autre magasin.

Le groupe se déplacant à bicyclette, aurait quitté la rue avant d'y revenir dix minutes plus tard avec pierres et bouteilles qu'ils auraient alors projeter sur la devanture de la librairie gay avant de s'enfuir.

La boutique, ouverte depuis 33 ans, n'a pas été pillée.

Ses responsables n'ont pas encore évalué le coût des dommages.

Ils disent ignorer si le magasin a été attaqué parce qu'il est un commerce gay, mais soulignent qu'aucun autres magasin du quartier n'a vu ses vitres brisées.

La police londonnienne enquête sur les faits.

Malgré les  dommages, "Gay’s the Word" a décidé de rester ouverte.

Le personnel s'est dit touché par la gentillesse et le soutien de la population locale, certains ayant apporté des bouquets de fleurs à l'équipe.

src e-llico

Repost 0
Published by gaymarocmusul - dans actualité
commenter cet article
8 août 2011 1 08 /08 /août /2011 20:43

5002885477_ec6d4fa9c1.jpgSelon une étude de l'Office fédéral allemand des affaires criminelles, 9 cas de crimes d'honneur répertoriés dans le pays entre 1996 et 2005, concernent des homosexuels.

Ainsi le cas d'Ahmet, 26 ans, un Turc de Hambourg, abattu dans une rue d'Istanbul par son père après avoir fait son coming out dans la presse en tant que "Mister Bear". Le meurtrier est toujours en fuite, probablement en Irak.

src e-llico

Repost 0
Published by gaymarocmusul - dans actualité
commenter cet article
8 août 2011 1 08 /08 /août /2011 20:42

http://img.e-llico.com/thumbnail_1312476385.jpgComme Rudolf Brazda, mort mercredi, des milliers d'hommes ont été déportées en raison de leur homosexualité dans les camps de concentration nazis en Europe, dont une soixantaine de Français identifiés, explique l'historien Mickael Bertrand qui a dirigé un ouvrage collectif sur le sujet publié en 2011.
Combien de personnes en Europe et en France ont été déportées dans les camps de concentration en raison de leur homosexualité ?

A l'échelle européenne, on accepte une estimation de 5.000 à 15.000, reconnue par le mémorial de l'Holocauste de Washington. En France, on a longtemps estimé ce chiffre à plusieurs milliers mais depuis nos recherches, il y a trois ans, on recense 63 déportés vraisemblablement pour motif d'homosexualité. Mais on n'a pas la preuve réelle qu'elles ont été arrêtées en raison de leur sexualité. On travaille au cas par cas. Il y en a vraisemblablement plus mais cela se joue à quelques dizaines. Ca ne veut pas dire qu'il n'y a pas eu de déportés homosexuels pour d'autres motifs parce qu'ils étaient juifs, résistants...etc. On n'a aucun exemple de femme homosexuelle déportée pour ce motif en France. Il y en a quelques unes en Allemagne. Le lesbiennisme était moins visible et les nazis eux-mêmes ne le considéraient pas comme une déviance, tandis que l'homosexuel masculin gâchait à leurs yeux la semence nazie pour repeupler la race aryenne.

Les archives françaises mentionnent-elles ces déportations ?

Pas vraiment. Il faut se remettre dans le contexte de l'époque. Dans les années 20, 30, l'homosexualité était assez bien acceptée à Berlin et Paris, considérées comme des villes plutôt ouvertes sur cette question. Puis il y eut le coup de tonnerre de la fin des années 30. On en retrouve des traces, notamment une lettre d'un sénateur français se plaignant de ne plus savoir comment traiter les homosexuels dans le port de Toulon. La réaction du gouvernement à ce moment là est de dire qu'on ne peut pas faire de fichage ni les persécuter. On les attaque mais autrement (pour attentat à la pudeur, raccolage sur la voie publique, relations sexuelles avec des mineurs...).

Les déportés dont l'homosexualité a été la cause de déportation ont-ils été indemnisés ?

La sexualité est considérée dans le droit français comme quelque chose d'intouchable. Les historiens ont souvent accès à ces dossiers par dérogation. Plusieurs cas apparaissent. Jusqu'aux années 60 environ, l'homosexuel rentré des camps de concentration ne raconte pas et sinon, on ne l'écoute pas. Ensuite, certains ont fait des demandes d'indemnisation en sachant pertinemment que leur motif était leur homosexualité. L'administration française a refusé. Ensuite, ça a été le combat de Pierre Seel, décédé en 2005. C'est le seul déporté pour motif d'homosexualité qui se soit fait connaître et le seul connu à avoir été indemnisé à ce jour. Il a obtenu cette reconnaissance au début des années 90. Rudolf Brazda, que j'ai rencontré, était allemand.

(Mickael Bertrand "La déportation en France, débats d'Histoire et enjeux de mémoire", ed. Mémoire active)

Propos recueillis par Sandra Lacut

Source : AFP

> Précision concernant la nationalité de Rudolf Brazda

La rédaction a reçu la demande de précision suivant émanant du Secrataire de l'association Les Oublié-e-s de la mémoire Jean-Luc Schwab.
"Rudolf peut être considéré comme culturellement allemand et il est vrai qu'une certaine confusion a existé sur sa nationalité dans les documents administratifs du camp de Buchenwald.
Je n'aurais de cesse de le répéter: IL N'A JAMAIS EU LA CITOYENNETÉ ALLEMANDE
Il était d'abord sujet de l'Autriche-Hongrie, puis à la dislocation de l'empire un ressortissant tchécoslovaque, puis ressortissant du Protectorat de Bohème-Moravie, avant de retrouver sa nationnalité tchécoslovaque après guerre, jusqu'en 1947 où il choisit le statut d'apatride. Il a été naturalisé français en novembre 1960.
 
Je conviens qu'il n'était pas Français lors de sa déportation. Lorsqu'en 1988, il entreprend directement auprès de autorités allemendes de se faire indemniser, on lui oppose le fait que l'homosexualité n'est pas un motif qui est reconnu comme critère valable, mais chose plus importante, on fait valoir qu'il est depuis devenu Français et qu'il lui appartient donc de faire valoir ses droits auprès des autorités françaises, chose qu'il ne fit bien évidemment pas par gêne de ne pas maîtriser la langue suffisamment bien.
Pour autant sa retraite allemande comptait le temps passé en prison et au camp de concentration comme des "périodes travaillées" et à ce titre-là, il a partiellement été compensé, quoi que ce ne fut pas sous l'appellation "Wiedergutmachung" qui aurait prévalu pour une indemnisation de la période concentrationnaire.
 
Concernant Pierre Seel, il serait judicieux de préciser que si le titre de déporté lui a été accordé en application des textes qui assimilent les internés de camps tels que celui de Schirmeck à des déportés, ce sont des déportés politiques. Dans le dossier son concernant à Caen que j'ai eu entre les mains pas plus tard que la semaine passée, il est bien dit que la raison de sa déportation est liée à son homosexualité, mais qu'il a le titre de déporté politique et non de déporté pour homosexualité".

src e-llico

Repost 0
Published by gaymarocmusul - dans temoignage
commenter cet article
8 août 2011 1 08 /08 /août /2011 20:41

http://img.e-llico.com/thumbnail_1312531916.jpgLa ville brésilienne de Sao Paulo est sur le point d'organiser une Journée de la fierté hétérosexuelle votée en conseil municipal et suspendue à la signature du maire. Une mesure décriée par les organisations LGBT du Brésil.

Sao Paulo est la plus grande ville d'Amérique du Sud et aussi celle qui accueille la plus importante gay pride du sous-continent avec plus d'un million de participants chaque année.

Cet état de fait déplaît à un membre conservateur du conseil municipal, Carlos Apolinário, (photo) qui veut organiser une "hétéro pride" pour contrer les "excès et les privilèges" des Brésiliens LGBT .

Le conseil municipal de la mégalopole a approuvé mardi dernier une loi instaurant le troisième dimanche de décembre "Journée de fierté hétérosexuelle".

Cette mesure nécessite encore la signature du maire Gilberto Kassab, et il n'a pas encore dit s'il allait le signer.

La journée en question ne prévoit de défilé tel celui de la gay pride, mais se veut "un geste symbolique pour contrecarrer l'érosion morale du Brésil", selon son instagateur.

"La création de la Journée des hétérosexuels ne symbolise pas une lutte contre les homosexuels, s'est défendu Carlos Apolinário, mais contre ce que je considère être des excès et des privilèges".

Il a souligné que la gay pride se déroule sur une des rues principales de la ville, tandis que la Marche pour Jésus, organisée par des groupes évangéliques, n'est pas autorisée au même endroit.

L'Association brésilienne des gays, bisexuels et transgenres a publié une déclaration dénonçant le projet. "La célébration de la fierté hétérosexuelle est inappropriée parce qu'elle rabaisse la juste cause de la communauté LGBT, indique son communiqué. Contrairement aux homosexuels, les hétérosexuels ne sont pas discriminés simplement pour être hétérosexuels".

Les  organisations LGBT redoutent également que la mesure encourage la violence contre les personnes LGBT. La proportion de gays brésiliens assassinés a doublé au cours des cinq dernières années, selon le Groupe Gay de Bahia.
src e-llico

Repost 0
Published by gaymarocmusul - dans la vie gay
commenter cet article
8 août 2011 1 08 /08 /août /2011 20:40

http://img.e-llico.com/thumbnail_1312792395.jpgLe gouverneur républicain du Texas Rick Perry, probable candidat à l'élection présidentielle de 2012, a invité une organisation familiale homophobe à une journée de prière qu'il organisait samedi à Houston.
Le gouverneur républicain du Texas Rick Perry, qui devrait annoncer sous peu sa candidature à l'élection présidentielle de 2012, a organisé une journée de prière samedi pour demander à Dieu de régler les problèmes des Etats-Unis.

"Mon Père, nos coeurs sont en peine pour l'Amérique", a martelé Rick Perry, devant une foule de 30.000 personnes rassemblées dans l'immense stade de Houston, alors que des milliers de sympathisants regardaient l'événement en direct sur internet.

Ce rassemblement, baptisé "La Réponse", pourrait lui valoir le soutien des conservateurs religieux tout en refroidissant certains électeurs indécis - même si Rick Perry assure que cette journée de prière restait "apolitique".

Le public, enflammé, remplissait les trois premiers niveaux du stade, certains levant les bras au ciel, chantant, pleurant ou lisant des passages de la Bible.

Parmi les organisateurs de l'événement figure l'Association américaine de la famille (AFA), classée parmi les "groupes de haine" par le Southern Poverty Law Center et connue pour son homophobie et sa campagne contre "l'agenda homosexuel" de la Maison Blanche.

Un rassemblement de protestation était d'ailleurs organisé à l'extérieur du Reliant Stadium de Houston par des défenseurs des droits des homosexuels. Ils ont fustigé le gouverneur du Texas pour ses liens avec l'Association américaine de la famille .

L'organisation GetEqual a accusé l'AFA "d'envoyer le message selon lequel la discrimination contre un groupe particulier est acceptable" et le gouverneur du Texas d'"approuver les groupes qui prêchent la haine".

 



src e-llico

 

Repost 0
Published by gaymarocmusul - dans temoignage
commenter cet article
8 août 2011 1 08 /08 /août /2011 20:38

http://img.e-llico.com/thumbnail_1312801740.jpgJoseph Kaute, un Camerounais qui a fui son pays pour le Royaume-Uni en raison de son homosexualité, devait être expulsé samedi à bord d'un vol Air France, mais le pilote de l'avion a refusé son accès à bord, lui permettant de rester sur le sol britannique.
Cette expulsion était la troisième tentative pour renvoyer Joseph Kaute, un Camerounais de 43 ans, dans le pays qu'il a fui à cause de son homosexualité.

Arrêté deux reprises - en 2005 et 2006 - et libéré contre versement de pots de vin, il a vu en 2010 son compagnon emprisonné pour six ans dans ce pays où l'homosexualité est passible de cinq ans de prison.

Il avait alors rejoint le Pays de Galles en passant par le Nigeria.

Pourtant, les services de l’immigration britanniques ont rejeté sa demande d’asile, provoquant son expulsion.

Joseph Kaute de devait quitter Londres, samedi matin, sur un vol Air France vers Paris, puis Yaoundé.

Mais le pilote a refusé son accès à bord, comme le permettent les règlements internationaux. En effet, les lois internationales permettent au commandant de chaque avion de refuser d’embarquer un passager s’il estime que sa présence pourrait menacer la sécurité du vol.

Ce refus fait suite à deux autres, opposées la semaine dernière par des pilotes de la compagnie française.

Si Joseph Kaute a échappé samedi à l’expulsion, il n'est toutefois pas libre de ses mouvements et a été envoyé en détention au centre d’Harmondsworth.
src e-llico




Repost 0
Published by gaymarocmusul - dans actualité
commenter cet article

Présentation

  • : gaymarocmusul
  •  gaymarocmusul
  • : je cree ce blog pour venir faire connaitre mes idees , je suis gay et j'ai vecu une longue histoire avec un musulman, je veut ici partager des idees avec les gens du monde , chacun est le bienvenu pour laisser un com , je repondrai tjrs en donnat mon avis perso , meme si parfois je pourrais choquer certaine personne , alors apprenez a dialoguer et a etre a l'ecoute des autres , vous en ressortirez bien plus grand , bonne visite a tous
  • Contact

Archives

Pages

Catégories