Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
2 décembre 2008 2 02 /12 /décembre /2008 18:03
Une femme devant les assises du Loiret pour avoir transmis le sida à son mari

Le procès d'une femme de 39 ans accusée d'avoir sciemment contaminé son mari avec le virus du sida s'est ouvert lundi devant la cour d'assises du Loiret, une première en France où ce genre d'affaires était jusqu'à présent renvoyé en correctionnelle.
Christelle Grard répond "d'administration de substance nuisible par conjoint ou concubin ayant entraîné une infirmité permanente", à la suite d'une plainte déposée par son mari de l'époque, Vincent Thellier, agé de 36 ans.

Elle encourt quinze ans de réclusion criminelle. Le procès, dont l'ouverture a coïncidé avec la vingtième journée mondiale de lutte contre le sida, doit durer jusqu'à mercredi.

Plusieurs affaires de contamination délibérée par le virus du sida ont déjà été jugées en correctionnelle. En juin, un homme de 41 ans a été condamné à deux ans de prison ferme par le tribunal de Marseille pour avoir transmis le virus à sa compagne. En janvier 2005, la cour d'appel de Colmar avait condamné à six ans de prison ferme un homme de 30 ans pour avoir contaminé deux de ses partenaires.
Mais il ne s'agissait pas d'époux, ce qui explique que ces affaires n'aient pas été renvoyées en assises, selon les avocats des deux parties.

Ces condamnations ont été dénoncées par l'association de lutte contre le sida Act up, qui s'inquiète de la "pénalisation de la transmission du VIH".

Alors que le couple, aujourd'hui divorcé, se connaissait depuis 1995 et s'était marié en avril 1997 après avoir eu un enfant, le mari affirme avoir découvert quelques mois plus tard, en août 1997, qu'il était atteint du sida.
L'enfant, un garçon âgé de 11 ans, est séronégatif.

Christelle Grard a affirmé qu'elle avait "rapidement informé son compagnon de sa séropositivité", mais qu'en dépit de cette information "ils avaient eu quelques relations non protégées".
La jeune femme, qui vit aujourd'hui en Haute-Savoie, est soignée pour une dépression nerveuse.

Son ex-mari, militaire installé en Bretagne, a affirmé en revanche lors de l'instruction n'avoir appris la maladie de son épouse qu'à l'occasion d'examens effectués lors d'une hospitalisation au retour d'une mission au Cameroun.

Le juge d'instruction qui a instruit l'affaire avait initialement rendu une ordonnance de non lieu en évoquant "la tardiveté du dépôt de la plainte", déposée en 2002, et "l'impossibilité de situer la date de contamination".

Vincent Thellier avait fait appel et la chambre de l'instruction, infirmant la décision du juge, avait décidé en novembre 2007 du renvoi de l'affaire devant la cour d'assises du Loiret. src e-llico

Partager cet article

Repost 0
Published by gaymarocmusul - dans actualité
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : gaymarocmusul
  •  gaymarocmusul
  • : je cree ce blog pour venir faire connaitre mes idees , je suis gay et j'ai vecu une longue histoire avec un musulman, je veut ici partager des idees avec les gens du monde , chacun est le bienvenu pour laisser un com , je repondrai tjrs en donnat mon avis perso , meme si parfois je pourrais choquer certaine personne , alors apprenez a dialoguer et a etre a l'ecoute des autres , vous en ressortirez bien plus grand , bonne visite a tous
  • Contact

Archives

Pages

Catégories