Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 novembre 2008 3 05 /11 /novembre /2008 16:09
La large victoire de Barack Obama est une formidable nouvelle pour le monde entier. Elle l'est aussi pour les homosexuels d'Amérique et d'ailleurs. L'élection d'un président gay friendly va permettre à la grande marche des gays vers l'égalité de reprendre un cours plus favorable après les années Bush. Et ce malgré la défaite annoncée sur le mariage gay en Californie.
Après une campagne interne au Parti démocrate qui l'a opposé à Hillary Clinton - perçue comme meilleure défenseure des droits homosexuels - Barack Obama est finalement devenu LE candidat de la très grande majorité des gays et lesbiennes américains.
Il sera désormais le président sur lequel la plus importante et la plus puissante communauté LGBT du monde va pouvoir tabler pour garantir et faire progresser ses droits. Et ce, particulièrement, alors que le mariage gay est remis en cause en Californie et dans tous les Etats où il a été autorisé.

L'Amérique est le pays à la fois le plus audacieux et le plus effrayant qui soit sur la question gay. La proximité de la légalisation du mariage homosexuel et sa remise en cause par des forces proprement archaïques témoignent d'un pays paradoxal et ambigu.
Au fil des trois dernières décennies, les Etats-Unis ont offert au monde les facettes alternées du pays où est né le mouvement de libération homosexuel qui a gagné toute la planète et de celui qui possède le groupe de pression anti-gay le plus organisé et le plus influent au monde. Les scrutins du 4 novembre viennent d'en donner un saisissant exemple.

A la fois source de fiertés et de hontes, ce pays a parfois dû affronter des forces obscurantistes, mais il n'a jamais cessé de faire progresser les libertés de sa communauté LGBT sur le long terme.
Avec l'élection de Barack Obama, les homosexuels américains vont pouvoir retrouver la fierté d'appartenir à un pays qui n'a pas peur de sa diversité, ni de ses communautés.
La guerre sans merci que leur a imposé Bush et l'extrême droite va laisser la place à un jeu démocratique plus policé et voir renaître l'espoir d'une nouvelle marche vers davantage de droits et de libertés.
Et ce d'autant que la Chambre des représentants et le Sénat américains sont, aussi, largement acquis aux démocrates.

Plusieurs réformes en souffrance du fait du veto du Président Bush vont pouvoir s'accomplir comme l'entrée en vigueur de la loi sur les crimes haine homophobes ou celle sur la non-discrimination des personnes LGBT dans le travail.

Barack Obama a aussi promis de mettre fin à la loi "Don't ask, don't tell" qui contraint homosexuels à taire leur orientation sexuelle dans l'armée et qu'il s'opposerait à l'inscription du caractère hétérosexuel du mariage dans la constitution fédérale des USA.
Si Obama a fait preuve de prudence politique sur la question du mariage homosexuel, il a clairement fait savoir qu'il était favorable aux unions civiles au niveau des Etats.
Et il a exprimé son opposition à la remise en cause du mariage gay - dont il ne se dit pas partisan - que les juges constitutionnels ont légalisé en Californie notamment.

Le nouveau président a aussi profité de sa qualité de métis pour faire ce qu'aucun autre n'aurait pu faire mieux que lui en exhortant la communauté noire à la tolérance envers les homosexuels; une question d'importance dans le société américaine.

C'est lui encore qui a usé de mots forts en parlant de "frères homosexuels et de soeurs lesbiennes" dans son discours d'intronisation à la candidature démocrate et cité l'égalité entre homos et hétérosexuels face à la foule venue saluer sa victoire à Chicago, hier soir (1).

Enfin, Barack Obama imprimera une nouvelle sensibilité au niveau constitutionnel en nommant trois nouveaux juges à la Cour suprême des Etats-Unis.

Ces positions et ces engagements constituent une bonne entrée en matière pour la communauté LGBT américaine et, au delà, pour les homosexuels du monde entier, tant les Etats-Unis continuent de représenter une référence pour tous ceux qui sont encore en quête visibilité, de reconnaissance et d'égalité aux quatre coins de la planète.

(1) Barack Obama a déclaré : "Pour ceux qui doutent que l'Amérique est le pays où tout est possible, voici votre réponse. C'est la réponse des jeunes et des vieux, des riches et des pauvres, des Démocrates et des Républicains, des noirs, des blancs, des hispaniques, des Indiens, des gays et des hétérosexuels, des handicapés et des valides.

> La Floride, l'Arizona et l'Arkansas adoptent des amendements interdisant le mariage gay

Une majorité d'électeurs a voté en faveur des amendements constitutionnels interdisant le mariage homosexuel, les unions civiles ou l'adpotion qui leur était proposé dans les Etats de Floride, d'Arizona et d'Arkansas.
En Californie, les résultats indiquent que le référendum sur la Proposition 8, qui veut remettre en cause le mariage homosexuel légalisé depuis quelques mois, a été remporté par les partisans de "Oui", c'est-à-dire les opposants au mariage entre personnes de même sexe.
Les résultats portant sur 85% des votants donnent autour de 52% au "Oui". src e-llico

Partager cet article

Repost 0
Published by gaymarocmusul - dans actualité
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : gaymarocmusul
  •  gaymarocmusul
  • : je cree ce blog pour venir faire connaitre mes idees , je suis gay et j'ai vecu une longue histoire avec un musulman, je veut ici partager des idees avec les gens du monde , chacun est le bienvenu pour laisser un com , je repondrai tjrs en donnat mon avis perso , meme si parfois je pourrais choquer certaine personne , alors apprenez a dialoguer et a etre a l'ecoute des autres , vous en ressortirez bien plus grand , bonne visite a tous
  • Contact

Archives

Pages

Catégories